Cette année 2020 commence, pour Terre de vins et nos lecteurs, sous les couleurs du Languedoc, avec en particulier un numéro 63 (disponible en kiosque le 15 janvier) qui proposera une belle sélection des meilleures bouteilles de la région. En attendant, redécouvrez ici la deuxième partie de nos pépites des Terrasses du Larzac, que nous vous présentions dans Terre de vins n°62 (novembre/décembre). De quoi réchauffer ce début d’année frileux.

Domaine du Pas de l’Escalette
Le Grand Pas 2015 (AB)

Un assemblage d’habitude composé de 70 % de grenache, 20 % de cinsault et 10 % de carignan, mais sur ce millésime le carignan a pris plus de place, grâce à une expression de fruit tonitruante. Dégusté en magnum, il était époustouflant de mûre en milieu de bouche. Un premier nez sauvagine, puis un palais gourmand avec des notes anisées, d’une très grande délicatesse de tanins, un soupçon tabac en finale. Le vignoble est un des plus hauts de l’appellation, à l’aplomb du plateau du Larzac, d’où bien sûr un supplément de fraîcheur. Delphine et Julien Zernott, auteurs-vignerons, sont autant passionnés que talentueux.
Avec un filet de canette rosé et betterave confites.
28 €
34700 Poujols
04 67 96 13 42 – Site internet

Mas des Brousses 2014

Sa particularité ? Mourvèdre dominant à 55 %, puis 30 % syrah et le solde en grenache. Issus de sols de galets roulés et d’éboulis calcaires, les cépages sont vinifiés séparément en levures indigènes. Douze mois en barriques de 400 litres prennent le relais d’une longue cuvaison de quatre semaines. Vient ce premier nez de cerise fraîche écrasée, puis en signe distinctif un équilibre, frais, plein et gourmand, une texture ample avec de la mâche, des tanins sveltes, la palette s’enrichit encore de pain grillé, brioche aux raisins… Un énorme potentiel, sur un millésime à la météo pourtant capricieuse, car le vin s’affirme sapide et ferme. Remarqué également un formidable 2002, dégusté en magnum.
Sur un faisan en cocotte, oignons grelots cuits au jus.
18 €
34150 Puéchabon
04 67 57 33 75 – Site internet

Mas Jullien
Autour de Jonquières 2013 (AB)

Tout le monde connaît Olivier Jullien, fondateur du mas éponyme, charismatique et précurseur. Sur ce millésime à la climatologie dantesque, il a su bien sûr mener son vin vers… un équilibre souverain. Pimpant à souhait, ce 2013 offre un fruit charnu, prenant toute la bouche, des épices, des tanins évanescents, dans un équilibre incroyable, avec juste ce qu’il faut d’acidité pour passer au prochain verre. Un exercice de style exprimant le terroir de cailloutis calcaires propre à Jonquières. À la fois caressant, poétique et savoureux.
Sur une cailles aux raisins.
32 €
34725 Jonquières
04 67 96 60 04

Mas Haut Buis
Costa Caoude 2012 (AB)

Un nez au fruité intense très gourmand, une mâche ferme mais on goûte un grand potentiel de garde, la qualité de tanins est différente, ils sont nombreux, présents mais jamais accrocheurs. Une grande réussite, rare sur ce millésime, c’est l’équilibre parfait entre fraîcheur et fruité. Cette cuvée raconte un terroir unique, proche du spectaculaire cirque de Navacelle, entre 300 et 400 mètres. Mais aussi un soin extrême apporté aux raisins : sélection parcellaire, triée sur table et entièrement égrappée, vinification en cuve tronconique béton puis élevage en foudres de chênes, douze mois, assemblage et encore quatre mois en cuve béton. Vraiment intéressant et ce n’était pas le seul millésime top de la propriété.
Avec un canard au poivre vert.
25 €
34520 La Vacquerie-et-Saint-Martin-de-Castries
04 67 44 12 13 – Site internet