[PRIMEURS] 2015 : 5 coups de cœur à Saint-Julien

En avant-première du n°41 de “Terre de Vins” (en kiosques le 11 mai) qui comportera un grand dossier dégustation consacré aux Primeurs 2015, nous vous livrons chaque jour quelques coups de cœur de la rédaction. Aujourd’hui : 5 vins de l’appellation Saint-Julien.

Château Léoville-Poyferré
19/20

C’est une nouvelle fois Léoville-Poyferré qui a ce supplément d’âme, cette petite chose en sus qui fait les grands bordeaux. Le nez prévient par sa finesse et son noble bouquet. Vient le palais et l’explosion du fruit que l’acidité va porter tel un tube pour une longueur suave et crémeuse. Restent les tanins électriques qui s’accrochent, qui forcent à sourire.

Château Beychevelle
18, 5/20

C’est un cas d’école de Saint-Julien, dans l’équilibre entre l’acidité et la sucrosité. La texture est soyeuse. On balance entre les fruits rouges et les fruits noirs ; c’est tendu, noble et séduisant.

Château Saint-Pierre
17/20

Le nez délicat balance entre le chocolat et le cassis. La finesse et l’équilibre signent un grand 2015 avec une belle acidité. C’est ciselé, tendu et la fin de bouche est légèrement mentholée.

Château Talbot
17/20

Le nez est sanguin pour une bouche éclatante de fruits noirs et rouges. On a joué la carte du plaisir, du fruit que l’on croque. Un élevage parfaitement maîtrisé, très bel équilibre avec une fin de bouche sur des notes fumées.

Château Branaire-Ducru
17/20

Le fruit glisse en bouche avec des notes de chocolat blanc ; l’ensemble est juteux, noble. C’est un vin d’architecte, précis et pensé. Dès le nez, salin et doté d’une belle fraîcheur, ce 2015 fait saliver.

Commentaires de dégustation par Jean-Charles Chapuzet.


Retrouvez tous nos commentaires de dégustation sur les Primeurs 2015 dans “Terre de Vins” n°41, en kiosques le 11 mai prochain. Suivez ce lien pour vous abonner au magazine.

Notre sélection