Si la production de vin blanc en Médoc est attestée au XVIIe siècle, et est probablement antérieure, elle connaît un flottement avec un rattachement partiel aux Graves, puis une quasi disparition jusqu’à la fin du XIXe. Ces flacons, où l’expression terroir prend le pas sur celle des cépages (le sauvignon y est largement majoritaire), sont aujourd’hui recherchés des amateurs. À juste titre, comme le démontre notre sélection Blancs du Médoc (Terre de vins n°70) dont sont extraits ces quatre coups de cœur. À quand une AOC ?

Cette dégustation est à retrouver dans Terre de vins n°70 et sur notre kiosque digital.

Château Lagrange – Les Arums de Lagrange 2019
Bordeaux blanc
25 €

Quelle réussite pour ce blanc de château Lagrange, grand cru classé de Saint-Julien ! La couleur cristalline séduit d’emblée. Le nez est d’une pureté désarmante, précis, délicat, laissant deviner des notes de pomme et de litchi, de pêche de vigne mais aussi d’iris. La bouche est ciselée, mûre à point, centrée, structurée. Le vin se déroule avec un superbe équilibre, comme en suspension, caractérisé par une belle allonge et signé par une finale saline. Un blanc d’architecte, porté par un beau terroir. 77 % sauvignon blanc, 23% sémillon.
• Sur un très beau poisson blanc, un turbot ou saint-pierre, avec des chips de lard.
Site internet

Château Talbot – Caillou Blanc de Château Talbot 2018 (HVE)
Bordeaux blanc
34 €

La complexité et la netteté nous ont charmés. Le nez est élégant, épuré, la bouche est pleine, presque charnue, enrobée, avec une touche de gras et une fraîcheur modérée. Le milieu de bouche est acidulé (écorce d’orange confite), soutenu par une pointe miel. Finale sur des nuances de poivre et de menthol. Boisé mesuré. Un vin de repas.
• Avec une pissaladière.
Site internet

Château Lynch-Bages – Le Blanc de Lynch-Bages 2019
Bordeaux blanc
50 €

Le légendaire château Lynch-Bages de la famille Cazes s’illustre une nouvelle fois à l’aveugle, même en blanc. Le sauvignon (majoritaire à 72 %) se donne ici des allures ligériennes, sancerroises, avec des notes herbacées, fraîches, toniques, élégantes, qui ne cèdent rien à la maturité. Un blanc plus tactile qu’aromatique. La tonicité de ce vin est remarquable, elle souligne et énergise son caractère charnu, dense, sapide, qui se déroule tout en finesse. On apprécie particulièrement sa très belle longueur qui vient faire saliver les papilles. • L’ensemble est fin et énergique, désaltérant.
• Pour un duo homard et ris de veau.
Site internet

Château Tronquoy-Lalande – Tronquoy-Lalande Blanc 2017
Bordeaux blanc
55 €

Rien de démonstratif pour ce vin qui joue sur la finesse et l’élégance pour offrir une belle présence. La robe pâle à reflets verts séduit, tout comme le nez, précis et distingué sur des notes exotiques. Le milieu de bouche enrobe et propose des notes de mangue et d’épices (poivre blanc) sur une pointe de minéralité (silex). Finale de pamplemousse, sapide. Un vin très complet et harmonieux : splendide. • • • Avec des bouchées à la reine au ris de veau.
Site internet