Le bourbon est sans aucun doute le « président » des whiskys américains. Produit très majoritairement au Kentucky (bien qu’il puisse l’être dans d’autres États), il repose sur un cahier des charges pointu, qui exige notamment qu’il soit issu au moins à 51 % de maïs et élevé en fûts neufs, très intensément chauffés – ce qui lui confère sa personnalité très distincte. Bénéficiant d’un grand dynamisme outre-Atlantique avec plus de 2 000 distilleries, il s’illustre ici avec quatre pépites incontournables.

Cette dégustation est à retrouver dans Terre de vins hors-série Spiritueux et sur notre kiosque digital.

Buffalo Trace
Pour oublier une fois pour toutes les bourbons de la grande distribution sans avoir à casser sa tirelire, Buffalo Trace est une très bonne option. Tout l’univers du bourbon est là : nez gourmand, vanillé, très appétissant, presque pâtissier mais tout de même vivace et épicé. La bouche est bien propulsée, à la fois crémeuse, présentant ce côté doux caractéristique du maïs, aromatique (abricot confit, figue, pêche bien mûre) et dynamisée par une note poivrée. Parfait « on the rocks » ou en cocktail.
27,50 €
buffalotracedistillery.com

Michter’s US 1 Bourbon
Voilà un vrai coup de cœur ! Première distillerie installée en Pennsylvanie, en 1753, puis fermée lors de la prohibition, Michter’s a été relancée dans les années 1990 et s’impose comme une référence dans l’univers du whisky américain. On aime ce nez intense de fruit à coque, de pâte de fruits, de gelée de coing, tendu par un léger rancio qui lui donne beaucoup d’allure. C’est un très joli compromis entre le côté enrobé, confortable, et le côté traçant, épicé. À la fois droit, digeste et gourmand, il se termine sur des notes de pâte d’amandes et de foin coupé.
62 €
michters.com

Few Bourbon Whiskey
On part dans l’Illinois pour découvrir cette distillerie à l’esprit très « craft », fondée en 2011 à Evanston. Un profil gourmand s’annonce d’emblée, avec de la noisette grillée, du beurre de cacahuètes, des notes céréalières (70 % de maïs, 20 % de seigle et 10 % d’orge maltée) et du caramel au beurre. En bouche, belle attaque ronde et nette, caressante, signée par le moka, la cannelle, la brioche grillée, le tout électrisé par une jolie fraîcheur et une pointe d’épice. C’est un bourbon très accompli et équilibré, jusqu’à la finale désaltérante. Très bon rapport qualité-prix.
70 €
fewspirits.com

Widow Jane 10 ans
Fondée en 2014, cette distillerie est basée à Brooklyn. Elle embouteille des eaux-de-vie produites par sa propre ferme dans l’État de New York, mais aussi venues d’une autre ferme de Pennsylvanie. Celle-ci provient d’un « small batch » de cinq fûts et a été vieillie dix ans. À l’image de la robe superbement ambrée, le nez est profond et séducteur, musqué, capiteux, convoquant des notes de datte, de figues, de viennoiserie, d’amande grillée. En contrepoint de cette palette exubérante, la bouche est ciselée, très élégante, déployant des arômes de chocolat au lait, des épices douces et de subtiles touches florales. Très abouti.
86 €
widowjane.com