(photo : Laurent Gotti)
(photo : Laurent Gotti)

Un domaine de 32 hectares, une famille de vignerons expérimentés et un fond d’investissement qui met les moyens… Chanzy (Bouzeron) est entré dans une nouvelle ère. Il entend le faire savoir.

La gamme a de quoi faire rêver : vosne-romanée, puligny-montrachet, chambertin ou encore corton-charlemagne. Chanzy, domaine et activité de négoce, vit depuis 2012 au rythme d’une nouvelle direction incarnée par la famille Jessiaume : Marc, Pascal et Jean-Baptiste. Ces derniers sont plus particulièrement en charge du vignoble et des vinifications. De grandes et prestigieuses appellations figurent à la carte, on l’aura compris, mais le domaine Chanzy est avant tout un des fers de lance de la Côte Chalonnaise.

Son implantation à Bouzeron en témoigne. Une position qu’il a amplifiée en reprenant le domaine Pagnotta en début d’année, devenant le premier exploitant de ce vignoble bourguignon. Dans le prolongement de la Côte de Beaune, la Côte Chalonnaise (en direction de Chalon-sur-Saône) s’étire du nord au sud sur 25 kilomètres. Elle a le vent en poupe : à l’heure où beaucoup d’appellations prestigieuses ont vu leurs prix sérieusement grimper, elle est plus que jamais un délicieux territoire de découvertes pour les amateurs curieux et peu disposés à se ruiner. Mercurey et givry pour les rouges. Rully et montagny pour les blancs. Sans oublier bouzeron et son frétillant cépage aligoté.

La géologie n’est guère différente de celle que l’on retrouve plus au nord dans les appellations les plus connues. Il n’y a donc aucune raison que ce coin de Bourgogne soit moins apte à produire de belles bouteilles. D’où la volonté des investisseurs qui ont pris en main Chanzy d’opérer une montée en gamme.
Un exemple avec le bouzeron Clos de la Fortune. Propriété du domaine Chanzy depuis 1974, ce clos de 3,75 hectares est un paradis pour l’aligoté. Il donne des vins d’une belle finesse aromatique et d’une grande fraîcheur en bouche (prix caviste : 14 €).