(Photo JM Lubrano)
(Photo JM Lubrano)

Cette année, la maison Hennessy frappe un gros coup en exposant les œuvres de l’artiste portugais qui va du même coup signer le packaging du nouveau VS édition limitée.

Il y a du Banksy chez lui, cette capacité à épouser les paysages urbains pour en extraire un portrait, un regard, un message. De son vrai nom Alexandre Farto, Vhils est né au Portugal en 1987, un 1er janvier. A peine adolescent, il découvre le graffiti sur les murs de Lisbonne et intègre quelques années plus tard les Beaux Arts à Londres. Le type est brillant, inventif, subversif. Avec un ciseau à pierre ou un marteau piqueur, il imprime dans un pan de mur des visages. Dès 2008, il est repéré ; mieux, une de ses œuvres fait la Une du Times à côté d’un graf de Banksy. Engagé, Vhils travaille désormais dans le monde entier s’inspirant, à la manière d’un Hugo Pratt pour son Corto, des différentes cultures qu’il découvre, qu’il apprivoise. Le 20 juin prochain, c’est le mur de Cognac qu’il vient faire. Ses œuvres vont être exposées jusqu’au 31 octobre au premier étage du site des visites Hennessy sur les quais du même nom. D’une pierre deux coups, Vhils est aussi chargé par la maison au grand H de dessiner la future étiquette du VS édition limitée destiné au marché US. Il passe après JonOne, Shepard Fairey, Futura, Os Géméos ou Ryan McGinness. Cet été, c’est la classe à Cognac.

Rue de la Richonne, 16100 Cognac.