Château d'Ampuis.
Château d'Ampuis.

Présent à Lyon Tasting les 14-15 octobre, le producteur-négociant du Rhône Nord va bientôt se doter d’un vrai caveau de dégustation à Ampuis. Les travaux devraient commencer d’ici la fin de l’année pour une ouverture en 2018.

« Les autres grandes maisons étaient déjà présentes dans l’œnotourisme, il fallait s’y mettre, ne serait-ce que pour montrer que nous croyons en la destination Vallée du Rhône, annonce d’emblée Philippe Guigal, directeur de la maison éponyme. La France est la première destination touristique au monde et la vallée du Rhône a une carte à jouer avec une route des vins et de beaux paysages viticoles entre Lyon, capitale de la gastronomie, patrie de Bocuse, classée au Patrimoine mondial de l’humanité et Avignon avec la cité des Papes ». Et de rappeler que la région dans un rayon de 50 km autour d’Ampuis dénombre au total 37 étoiles de chef. Ça, c’était pour planter le décor. Dans ce contexte, la maison Guigal après avoir reconstruit une nouvelle cave achevée début 2017, a donc décidé d’investir dans l’œnotourisme.

Un patrimoine valorisé pour les visites

Elle dispose déjà du Château d’Ampuis (photo), ancienne maison forte du XIIe devenu château d’agrément au XVIe. Il avait été racheté en 1995 et après 11 ans de travaux sur fonds propres, Philippe et sa femme Eve y habitent. Il est également devenu le siège social de la maison E.Guigal mais il est réservé aux réunions et événements professionnels avec le syndicat des vignerons. Le monument historique, refait à neuf, n’est pas ouvert aux visites hormis lors des journées du patrimoine et les jardins aux découvertes pédagogiques des écoliers de la région.

Au milieu de années 80, la famille Guigal avait récupéré dans la corbeille de mariée de Vidal Fleury, le caveau du château sur le Clos Joly, une belle maison de maître du nom de l’ancien propriétaire, à l’entrée du village d’Ampuis. « Ça fait 30 ans que l’on veut faire notre caveau ici mais il y avait toujours d’autres priorités, avoue Philippe Guigal. L’idée a été de le transformer non pas en caveau à la française, souvent avec une vision trop mercantile, mais à l’américaine pour rentrer dans l’univers du vin en jouant l’authenticité et le terroir ». « Nous voulons en faire un caveau de dégustation où les gens viennent en famille goûter nos vins mais aussi découvrir l’univers et l’histoire de Guigal avec aussi un côté muséal ».

Le nouveau caveau accueillera également les entreprises dans un environnement vin, en organisant des incentives et des dégustations avec quelques planches façon tapas, avec forcément de la rigotte de Condrieu et de la charcuterie corse (Eve, la femme de Philippe est de l’île de Beauté). Les travaux devraient être bouclés pour la saison 2018. « Ca s’inscrit dans le cadre de la mise en valeur de Côte Rôtie car même à 20 mn de Lyon, on a un sérieux déficit d’accueil pour les groupes de plus de 50 personnes, reconnaît Philippe. Et comme nous exportons dans 127 Pays, on a beaucoup de demandes de visites ». 3 M€ devraient être investis dans le caveau dont les travaux commenceront d’ici la fin de l’année.

RÉSERVEZ VOS PLACE POUR LYON TASTING