(photo J. Bernard)
(photo J. Bernard)

19 candidats s’affrontent dès ce mercredi matin pour la demi-finale du concours ASI de Meilleur Sommelier du Monde. David Biraud, qui représente la France, est encore en lice, ainsi que trois autres candidats français défendant d’autres pavillons. La compétition s’annonce plus serrée que jamais.

Ils étaient soixante-six sur la ligne de départ lundi matin, ils ne sont plus que dix-neuf pour la demi-finale. Ils devaient être dix-huit. Mais, comme l’a annoncé Andres Rosberg, président de l’Association de la Sommellerie Internationale (ASI), la différence de points était si réduite entre le 18ème et le 19ème que ce sont finalement dix-neuf candidats qui vont s’affronter ce mercredi pour tenter de faire partie des trois finalistes du concours de Meilleur Sommelier du Monde.

Les organisateurs auront fait durer le suspense jusque tard dans la soirée. Après deux journées d’épreuves exigeantes, les candidats ont dû prendre leur mal en patience pour savoir qui continuerait l’aventure – et qui en resterait là pour cette édition 2019. Parmi les dix-neuf candidats qui ont été retenus pour la demi-finale, on trouve quelques « stars » attendues, quelques surprises, trois femmes (sur les sept initialement en lice), deux représentants du Japon, et surtout on constate un niveau d’ensemble très élevé, qui promet une fin de compétition très accrochée.

David Biraud, le candidat de la France, figure parmi les demi-finalistes, et c’est un premier motif de satisfaction. Trois autres candidats français, défendant d’autres couleurs, sont aussi qualifiés : Loïc Avril pour l’Australie, Antoine Lehebel pour la Belgique, et Julie Dupouy pour l’Irlande. Julie Dupouy qui est en compagnie de deux autres sommelières – Nina Jensen pour le Danemark et Julia Scavo pour la Roumanie. Raimonds Tomsons, meilleur sommelier d’Europe en titre (Lettonie), est toujours dans la course. Ainsi que les deux candidats japonais, Satoru Mori et Wataru Iwata.

David Biraud : « s’éclater » en demi-finale

A l’applaudimètre, on pouvait mesurer la joie des équipes qualifiées. Le concours de Meilleur Sommelier du Monde, cela représente des années de travail, non seulement pour les candidats mais pour leurs coaches, pour leur entourage. Philippe Faure-Brac, meilleur sommelier du monde 1992 et pilier de la « team Biraud », le confirme : « bien sûr nous sommes ravis que David soit qualifié, il a bien géré les deux premiers jours, il était concentré, il se sentait bien, il a su éviter les pièges, bien appréhender la dégustation et le service… C’est une autre compétition qui commence. Le niveau global est excellent. On se réjouit de voir trois femmes à ce très haut niveau, et quatre français au total, ce qui est représentatif de la qualité de la sommellerie française. On note la présence des deux candidats japonais, mais aussi de belles surprises comme la Russie, la Chine, le Serbie. La sommellerie s’internationalise encore et devient de plus en plus compétitive ».

Du côté des candidats, l’heure était au soulagement, comme pour Antoine Lehebel, qui avait dû attendre plusieurs heures pour passer l’épreuve technique ce mardi : « ça fait du bien de souffler un peu, l’attente a été longue. Cela fait du bien d’être en demi-finale, maintenant je vais boire un coup, et on verra demain ». Julie Dupouy, elle, se projette déjà sur la suite : « je vais faire de mon mieux demain ! La clé c’est de gérer le stress, gérer le temps, bien écouter les consignes, et garder les yeux bien ouverts ». David Biraud, au sommet de sa concentration, ne veut pas se relâcher : « bien sûr c’est une grande satisfaction d’être en demi-finale, car il y a toujours une incertitude, un risque d’arriver trop confiant au premier tour. Chaque détail compte. Maintenant il faut se remobiliser, rester concentré, bien dormir… et surtout, demain, s’éclater ! »

Voici les 19 candidats en demi-finale du concours ASI de Meilleur Sommelier du Monde

Martin Bruno (Argentine)
Avril Loïc (Australie)
Antoine Lehebel (Belgique)
Pier-Alexis Soulière (Canada)
Reeze Choi (Chine)
Nina Jensen (Danemark)
David Biraud (France)
Marc Almert (Allemagne)
Julie Dupouy-Young (Irlande)
Satoru Mori (Japon)
Wataru Iwata (Japon)
Raimonds Tomsons (Lettonie)
Martynas Pravilonis (Lituanie)
Andrea Martinisi (Nouvelle Zélande)
Piotr Pietras (Pologne)
Julia Scavo (Roumanie)
Aleksandr Rassadkin (Russie)
Vuk Vuletic (Serbie)
Fredrik Lindfors (Suède).