Du vin effervescent vendu en pinte ? C’est ce qu’est en train de concocter un vigneron britannique pour l’après-Brexit, qui pourrait se traduire par un retour aux unités de mesure jadis utilisées au Royaume-Uni.

Plus de 800 bouteilles de « Blanc de Noirs 2015 » au format pinte ont ainsi déjà été produites par Rathfinny Estate, un vignoble du Sussex (sud de l’Angleterre), qui devrait les mettre en vente dans quelques années.

Car pour l’heure, la réglementation européenne en matière de vins effervescents ne permet que la vente de demi-bouteilles (37,5 cl), bouteilles (75 cl) ou de grandes bouteilles (dont le volume doit être un multiple de 75 cl).

Mais une fois le Brexit consommé, les producteurs auront les coudées franches. Et pour Mark Driver, co-propriétaire du vignoble fondé en 2010, la pinte, « c’est le format idéal: vous en obtenez quatre bons verres, contre six pour une bouteille, ce qui souvent est trop pour un couple ».

Rathfinny Estate compte vendre des bouteilles de 50 cl, soit légèrement moins que la « pinte impériale ». Reste que si le Royaume-Uni quittera l’Union européenne fin mars 2019, il observera très vraisemblablement une période de transition durant laquelle les règles européennes devraient rester en vigueur.

Les amateurs de vin curieux de découvrir la pinte pétillante devront donc s’armer de patience, comme le souligne le vigneron.

« Même si la pinte de Rathfinny sera prête l’année prochaine, il est peu probable que les bouteilles de pinte soient mises en vente avant 2021 », déclare-t-il dans un communiqué publié mardi.

« Peu importe ce que vous pensez de la sortie de l’UE, ajoute-t-il. L’avantage, ce sera la possibilité de vendre du vin effervescent dans une bouteille de petite taille ».

Comme l’appréciait un certain Winston Churchill, grand amateur des pintes de champagne Pol Roger.