Au cœur de l’été, la vie se voit (et se boit) en rosé. Si vous avez déjà ouvert le n°48 de « Terre de Vins », vous savez que nous avons sélectionné pour vous 140 cuvées piochées dans l’ensemble du vignoble français. Si ce n’est déjà fait, voici 20 coups de cœur qui devraient vous allécher.

PROVENCE
Domaine de Ramatuelle
AOC COTEAUX-VAROIS-EN-PROVENCE
Bienfait de dieu
16,5/20
10 €

Domaine familial depuis 1936, deux générations travaillent désormais sur le domaine d’une soixantaine d’ha en provence verte, face à la montagne de la loube, qui bénéficie d’une grande diversité de cépages. hugues et fanny sont installés depuis 10 ans et ont baptisé ainsi cette cuvée signifiant qu’il fallait toujours laisser la chance à l’assemblage pour avoir une bonne surprise. Quand la source s’est remise à couler à la naissance de leur fille judith et à leur arrivée au domaine, c’était bel et bien un signe du destin. ce rosé en syrah, grenache, cinsault, cabernet sauvignon et rolle est une belle surprise de finesse sur des arômes harmonieux de fruits rouges, bonbons arlequin, sur une note de pamplemousse et de noisette grillée.
Côtelettes d’agneau aux herbes ou bavarois à la framboise.
domaine-ramatuelle.com

PROVENCE
Château Malherbe
AOC CÔTES-DE-PROVENCE
La Pointe du Diable
17/20
15 €

La famille ferrari n’a jamais utilisé d’herbicide ni de désherbant (mais le domaine n’est certifié bio que depuis 2014). la pointe du diable, achetée et plantée en 1964, porte le nom du cap où sont plantées les vignes en front de mer sur un sol sablonneux parsemé d’éclats de quartz. sous la houlette d’arnaud ferrier, le domaine ne produit qu’un tiers de rosé. le vignoble est bercé par la rosée et la brise marine d’été qui préservent fraîcheur et acidité. Il ne s’agit pas du second vin de malherbe mais bel et bien d’une production à part entière. un grenache (60%)-cinsault aux arômes floraux de pot pourri, de litchi, pomelo et de fruits blancs, une note d’eucalyptus et une pointe sèche et saline.
Calamars grillés ou saumon à l’unilatérale.
www.chateau-malherbe.com

PROVENCE
Château de Roquefeuille
CÔTES-DE-PROVENCE SAINTE-VICTOIRE
La Combe
16/20
14 €

Le domaine dans la famille bérenger depuis 1976 (elle garde la partie œnotourisme) vient d’être racheté par gassier (groupe advini) qui lance ici son premier millésime sur ce domaine de 200 ha dont une centaine de vignes au sud de la sainte-victoire, au pied du mont olympe et du mont aurélien. ce territoire, gassier le connaît bien puisque c’est son terroir d’origine, celui du château gassier racheté par le groupe en 2004. Il propose ici dans une jolie bouteille ventrue un rosé en pressurage direct, à base de grenache, cabernet-sauvignon et cinsault, joliment structuré sur les fruits exotiques, l’amande et les agrumes.
Gambas à la thaï ou quenelles de brochet.
chateauderoquefeuille.fr

CORSE
Domaine Marquiliani
AOC CORSE ROSÉ GRIS
16/20
10 €

Anne amalric a fait renaître à la fin des années 90 ce domaine qui vit des amandiers, des oliviers… et de la vigne depuis 2009. 8 ha sur la costa serena près d’aléria dont 6,5 en aoc complantés en sciaccarellu, syrah, grenache et niellucciu. elle élabore son vin en cuve séparée à la coopérative vignerons corsicans de la marana qui lui offre la traçabilité, la participation à la vinification avec un matériel performant. elle a élaboré cette cuvée d’un rosé transparent vendangé à la main à base de 90% sciaccarrellu complété de syrah sur une parcelle de 2 ha sur des terrasses quaternaires de graves, schistes et granit qui apportent à ses rosés finesse et fraîcheur.
Avec des amandes fraîches ou une escalope de veau.

LANGUEDOC
Mas du Novi
AOC LANGUEDOC
Lou Rosat
17/20
8 €

Pâle mais pas effacé ! Avec son bouquet affriolant de petites fleurs du verger il annonce le printemps. la bouche très nette laisse une sensation savoureuse, très équilibrée, s’étirant sur de beaux amers subtils, le long d’un trait minéral. Il combine syrah, grenache, cinsault et carignan, un assemblage recherché pour une cuvée élégante et expressive.
Tartare de lisette aux fleurs de bourrache : tendre et délicat comme lui.
www.masdunovi.com

LANGUEDOC
Château Laquirou
AOC LANGUEDOC
Sarriette
17/20
8 €

Pour trouver des rosés de haut niveau, on peut chercher du côté des terroirs d’appellation qui n’ont pas cette couleur dans leur décret. C’est le cas ici, dans la clape, avec ce château valeur sure. Tout simplement grenache, syrah, cinsault, tout simplement vendange manuelle et mi-saignée mi-pressurage direct. Un équilibre de rêve (entre opulent et croquant) au nez liqueur de fraise, à la bouche tendre et fraîche, à la finale aux beaux amers subtils ourlés d’épices fraîches. et en magnum, il est superbe !
Bar en crôute de sel et fenouil braisé.
www.chateaulaquirou.ch

LANGUEDOC
Château de l’Engarran
AOC COTEAUX-DU-LANGUEDOC
17/20
9,30 €

Encore une fois, la définition « idéale » du rosé languedocien : une belle couleur saumonée, assez intense. Une attaque franchement fruitée, un palais en cohérence, presque vineux et désaltérant juste ce qu’il faut. De la fraîcheur mais aucune agressivité. On y croque comme dans une cerise blanche bien mûre. Et il existe en magnum (20,70 €).
Accord classique avec une dorade au four, mais l’épaule d’agneau au thym ne lui fait pas peur.
www.chateau-engarran.com

LANGUEDOC
Domaine de Sibille
MINERVOIS
Terre de Grès AB
17/20
9,90 €

Son originalité ? 20% de piquepoul : le cépage le plus tonique du languedoc vient réveiller syrah et grenache. Belle robe brillante et intense, nez de petits fruits jaunes aux effluves floraux d’œillet, bouche très ample très tapissante, avec une jolie arête acide et une touche de zeste.
Un élégant poisson bleu au gril.
www.domainesibille.fr

LANGUEDOC
Domaine Pierre Clavel
PIC-SAINT-LOUP
Mescladis AB
17/20
9,50 €

On sait le vigneron sans concession et on sent sa poésie fougueuse dans l’édition rosé 2016. Pétale ? non ! Une belle couleur saumonée, dorée. Exubérant ? non ! De fins arômes de garrigue (syrah, grenache, mourvèdre). Plat en bouche ? oh que non, c’est riche, solaire, complexe : pêche de vigne bien mûre, épices rafraîchissantes, avec de l’ampleur. Gastronomique !
Avec une petite salade ? nooon ! Rouget farci aux herbes et petits légumes, huîtres au four en sabayon safrané…
www.vins-clavel.fr

LANGUEDOC
Domaine Les Serrals
FAUGÈRES
Pimprenelle
17/20
8 €

Nouveau domaine sur 5 ha à Faugères, conduit « à la main » et en bio par Chloé Barthet et Frédéric Almazon, à suivre car leur premier rosé est simplement excellent. Grenache et mourvèdre à parts égales, très faugères au nez, très gourmand en bouche : saveurs de cerise blanche, de groseille, ample, savoureux, net minéral. Bravo !
Avec tout et surtout des poissons de roche au gril.
serrals.com

LANGUEDOC
Maison Lorgeril
AOP CABARDES
Château de Pennautier,
Série limitée
17/20
10,60 €

Ce coup de cœur est très personnel, car il arrive que les vins soient bons et en plus correspondent exactement au goût du dégustateur. Ici, c’est le cas avec une robe certes très pâle mais surtout un bouquet tout en finesse et une minéralité très affirmée. Effluves fruités et floraux, attaque franche et matière très aérienne, il monte crescendo pour terminer par une finale très zeste et poivre blanc. Avec le même assemblage, 5% de la cuvée série limitée passent en bois et s’élancent avec plus de puissance, une piste à suivre. »
Avec des seiches à la plancha.
www.lorgeril.wine

LANGUEDOC
Clos Bagatelle
SAINT-CHINIAN
Le secret
16/20
12 €

Toujours au rendez-vous de l’originalité, le secret de la cuvée est peut-être dans son assemblage 40% mourvèdre, autant de cinsault, puis grenache, élevés en fût. Ne craignez pas une trop forte prise de bois, il n’en est rien, premier nez avec une touche silex, puis bouche gourmande et tendre, avec une finale où effectivement on retrouve des arômes vanillés épicés. Très intéressant.
Rouget grillé.
www.closbagatelle.com

LANGUEDOC
Domaine Métairie d’Alon
IGP PAYS D’OC
PINOT NOIR, LE VILLAGE, AB
17/20
13,95 €

C’est sur les hauteurs de magrie, près de Limoux, que Catherine et Laurent Delaunay (Abbotts & Delaunay) ont acquis 25 petites parcelles déjà plantées de pinot, depuis trente ans, et de chardonnay, cépages chers à leur âme bourguignonne. Vendangé à la main avec le plus grand soin, vinifié sans soufre, ce vin à la robe translucide offre un nez délicat de pêche de vigne et de rose ancienne, une attaque et une bouche qui donnent l’impression de croquer dans une pêche juste mure. Zestes et minéralité fraîche concluent la palette atypique, élégante et rafraîchissante. le rosé le plus original de notre série. Enthousiasmant.
Terrine de tourteaux à l’avocat et citron vert, wok de légumes au gingembre, mousse de crevettes au céleri vert.
www.abbottsetdelaunay.com

ROUSSILLON
Domaine Vaquer
CÔTES DU ROUSSILLON
L’Éphémère
17/20
7 €

Carignan, grenache, syrah à parts égales, l’éphémère ne cède pas à la mode. uUne belle couleur saumon soutenue, limpide et brillante, on s’attend à un vin généreux en alcool. Dès l’attaque, fougueuse, il faut changer d’avis : on croque dans les fruits à peine mûrs, ça fouette les papilles, cerise blanche, agrumes. Et un prix canon pour un grand vin de terroir.
Avec un cabri à la broche ou un porcelet.
www.domaine-vaquer.com

RHÔNE
Domaine de Fondrèche
VENTOUX
Persia
20 €

L’objectif de Sébastien Vincenti ? Produire des vins « Identi-terres » ! Autrement dit, révéler la magie de ce beau terroir niché sur les flancs du géant de provence. pour atteindre son but, il a entièrement restructuré le vignoble familial qu’il a repris en 1995. les 28 ha posés sur un plateau de sols caillouteux sont conduits le plus naturellement possible. Zéro insecticide, zéro herbicide et des amendements 100 % organiques. Fondrèche est reconnu pour son rosé. Mais, avec Persia, il vient jouer dans la cour des grands. Le mourvèdre qui entre pour moitié dans sa composition, complété de la syrah et du grenache, n’est pas étranger à cet exploit. Voilà un « grand » rosé, complexe et structuré, aux notes de pivoine, de fruits rouges et d’anis. Il est magnifié par une intensité aromatique remarquable au sein d’une matière ample et fraîche. »
Une volaille de bresse au four ou un pad thaï.
www.fondreche.com

SUD-OUEST
Cave du Marmandais
AOC MARMANDAIS
Quesaco
15,5/20
5,85 €

La cuvée porte le nom de cette expression du sud-ouest (qu’est-ce que c’est), clin d’œil à l’appellation méconnue du Marmandais, à l’image de l’homme inconnu de l’étiquette. L’assemblage intègre les cépages internationaux comme le merlot (40%), le cabernet sauvignon (20%), le cabernet franc (5%) et des cépages plus régionaux comme le malbec (10%) et même local comme l’abouriou (25%), spécifique de l’appellation des bords de la Garonne. Une belle couleur saumon aux reflets bleutés, des arômes de fruits rouges (fraise, framboise, groseille) sur une bouche ronde et gourmande.
Une assiette de charcuterie ou un foie de veau grillé.
cave-du-marmandais.fr

LOIRE
Cave des vignerons du Vendômois
COTEAUX DU VENDÔMOIS
Montagne Blanche
16/20
5 €

Si les coteaux du vendômois ont obtenu leur appellation contrôlée en 2001, c’est parce que la cave coopérative locale a joué le jeu de la qualité avec les vignerons indépendants. Le vignoble planté couvre moins de 200 ha et le « gris », un rosé très clair, en est le produit phare. 100% pineau d’aunis, le cépage roi des coteaux qui surplombent les méandres du Loir, au nord du Loir & Cher, ce vin et un gris classique, c’est à dire très peu coloré, avec des reflets acier. Il charme par sa légèreté, sa fraîcheur, ses parfums de pêche de vigne, de fruits rouges, relevés d’une touche poivrée.
Sushis, andouille, espadon grillé.
www.caveduvendomois.com

BORDEAUX
La Mothe du Barry
BORDEAUX CLAIRET
French Kiss
17/20
5,85 €

Couleur magnifique. Des notes d’épices, d’herbe, fraise et framboise également pour un nez distinctif. Juteux, de la fraîcheur, du gras aussi pour un rosé de gastronomie ayant tous les atours pour des mets de gastronomie. Coup de cœur.
Côte de veau, bar en croûte de sel, légumes croquants.
vignoblesjoelduffau.fr

CHAMPAGNE
La Villesenière
Rosé de Saignée
18/20
34 €

80 % pinot noir, 20 % chardonnay. Vendange 2012 vinifiée et élevée en barriques, dosage à 6 g/l. Ce rosé élaboré par Cyrille Michez (Boursault, Marne) est un véritable délice, une friandise ample, chaleureuse et vineuse. Belle robe rubis aux reflets orangés, nez franc et fruité (fraise, framboise, groseille, touche de menthe). Texture sur le velours, complexité sur les arômes mûrs et concentrés, fraîcheur en bouche, finale longue, note saline. Que du bonheur ! Laurence et Cyrille, vignerons indépendants, gèrent aujourd’hui le domaine familial transmis par Claude et Jacqueline.
Sur un carpaccio de thon, des rillettes de poisson.
www.champagne-la-villeseniere.com

CHAMPAGNE
Gosset
Grand rosé brut
18/20
54 €

Il n’y a pas de limites à l’élégance, surtout lorsque, comme ici, elle prend toutes les nuances d’un fruit envoûtant et délicat comme la fraise dans ses mille facettes : le fondant juteux de la charlotte, les arômes sucrés et acidulés de la gariguette, les notes envoûtantes presque musquées de la mara des bois. Le tout sans se départir d’une fraîcheur délicate et fluide qui dure, dure en bouche, saupoudrée de fines notes épicées (cannelle, poivre de sichuan). Cette cuvée fait honneur à Suzanne Gosset, fille de grands vignerons de Bouzy, épouse d’André Gosset et mère de huit enfants, qui dirigea la maison familiale dans les années 50 (notamment pendant la guerre). Mélange de tendresse et de force de caractère, ce rosé lui rend un magnifique hommage.
Sur un foie de veau déglacé au vinaigre de framboise, baies de poivre rose.
www.champagne-gosset.com

Sélection réalisée par Frédérique Hermine, Isabelle Bachelard, Chantal Sarrazin, Joëlle W. Boisson, Sylvie Tonnaire, Thierry Perardelle et Yohan Castaing ; à retrouver en intégralité dans « Terre de Vins » n°48 (juillet-août 2017).