(photos Gaylord Burguière)
(photos Gaylord Burguière)

Alors que soleil brille sur l’Hérault, le Cru Saint-Chinian, entre schistes et calcaires, multiplie les initiatives durant le mois de mai, entre la livraison offerte et découverte de sa belle nature.

La champêtre route menant jusqu’à la Maison des vins de Saint-Chinian fut bien calme ces dernières semaines. Pour ne pas rester loin des papilles de ses amateurs, durant tout le mois de mai, la boutique du syndicat du Cru Saint-Chinian offre la livraison sur tout le territoire français, à partir de 12 bouteilles achetées. L’appellation propose les trois couleurs, combine une belle variété de cépages mais surtout de sols entre schistes et calcaires. Avec 60 domaines et 200 références possibles. leur offre est une invitation à la découverte. On l’accompagne en feuilletant le livre “Un Terroir, des Hommes – Saint-Chinian”, publié en 2019, à Terroirs d’Exception, par Florence Jaroniak et Sharon Nagel, avec les photos de Gaylord Burguière. La dernière page se tourne sur l’envie d’aller découvrir Saint-Chinian en grandeur nature cet été.

L’appellation dans le Nord de l’Hérault, au pied des massifs montagneux du Carroux, dans le parc naturel du Haut Languedoc, a préservé sa riche biodiversité. Cela en fait la destination rêvée pour les amateurs de randonnée et de vélo, de baignade en rivière et de canoë sur l’Orb, de balade naturaliste et d’observation d’oiseaux.

Le Terroir Tour de retour

Pour montrer ces paysages dans toute leur diversité via une formule “grand public”, le Cru a inventé le Terroir Tour. Comme pour une “croisière en vigne”, les passagers embarquent dans un bus avec chauffeur pour découvrir les sols et leur relation avec les cépages, en visitant des vignerons. Gaylord Burguière, chargé de la communication du Cru, réfléchit à l’adapter, en 2020, en intégrant les mesures de distanciation dans le bus. Concernant le bar à vin de l’été, il mise sur la convivialité et le petit format, pour décliner durant toute la belle saison des rendez-vous dans les jardins de la mairie, avec tapas et musique, qui permettent une rencontre privilégiée entre les vignerons et les visiteurs.

Sur l’appellation, les domaines sont à taille humaine et situés au milieu de la nature, les meilleurs atouts pour s’adapter et pour attirer les visiteurs tout au longe de cet “été en France” qui s’annonce. Certains ont déjà adapté leurs propositions d’œnotourisme aux nouvelles exigences, pour un accueil convivial et sécurisé.

Le Domaine Cathala, à Cessenon sur Orb, a organisé en partenariat avec deux entreprises locales “Cessenon goût & terroir” pour découvrir ce village médiéval entouré de vignes. Avec le Restaurant de l’Orb au cœur du village et la Casa Cessenon, Bruno Cathala organise des formules sur mesure, de l’excursion au mini séjour avec balade vigneronne, repas et hébergement. www.domaine-cathala.com

Le Château la Dournie prévoit “la joie et la bonne humeur pour les ‘bons vivants’ qui viendront partager l’esprit La Dournie, la simplicité et l’authenticité”, avec musique live,
food-truck et vins maison. www.chateauladournie.com

Au Domaine du Vieux Chai
, à Roquebrun, Sophie et Florence Jean ont peaufiné au fil des années des charmantes balades à thème, botanique, historique, sensorielles et naturalistes et des ateliers dégustation. Le programme 2020 reprend dès le 21 mai, jusqu’aux vendanges. www.vieuxchai.com

La cave coopérative de Saint-Chinian joue la carte de l’Art en cave, sa collection in situ de cuves peintes par des artistes contemporains. Elle aménage un parcours initiatique de la production du vin et de l’art en cave sous forme de flashcode. www.vin-saintchinian.com

Programme et actualités du Cru Saint-Chinian sur www.saint-chinian.com