Accueil Bordeaux à l’export : toujours plus fort

Bordeaux à l’export : toujours plus fort

Auteur

La
rédaction

Date

13.12.2011

Partager

La vente à l’export des vins de Bordeaux en 2011 a confirmé sa nette reprise en repassant au-dessus de la barre des 2 millions d’hectolitres et en atteignant un plus haut historique en valeur, a annoncé la semaine dernière le Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB).

Après la crise de 2008 qui avait vu s’effondrer le marché à l’export, les chiffres continuent leur envolée depuis la reprise amorcée en 2010 (+14% en volume et +17% en valeur), l’année 2011 confirmant cette progression continue avec +25% en volume, soit 2, 07 millions d’hectolitres (hl) exportés, et +36% en valeur pour un total de 1, 84 milliard d’euros.

Depuis 2003, lorsque les ventes à l’export avaient atteint 2, 02 millions d’hl, c’est la première fois que les vins de Bordeaux dépassent à nouveau la barre des 2 millions d’hl. Mais c’est en valeur qu’un plus haut historique a été atteint cette année avec un marché de 1, 84 milliard d’euros, le dernier record se situant avant la crise de 2008 à 1, 68 milliard.

Le marché à l’export qui a vu s’envoler les prix des plus grands crus est porté par la Chine qui confirme sa première place avec 386.000 hl (+110%), devant l’Allemagne (269.000 hl, +7%), la Belgique (231.000 hl, +5%), le Royaume-Uni 227.000 hl, +12%), les Etats-Unis (149.000 hl, +30%), le Japon (143.000 hl, +5%) et Hong-Kong (98.000 hl, +65%).

En valeur, on note des progressions à deux chiffres, et plus, pour les cinq plus grands marchés. Hong-Kong est en tête avec 357 millions d’euros (+82%), devant la Chine avec 297 M euros et une progression de +149%, viennent ensuite le Royaume-Uni avec 272 M euros (+23%), les Etats-Unis avec 121 M euros (+26%) et la Belgique avec 114 M euros (+61%). La vente de vins de Bordeaux en France est restée constante avec 1, 47 million d’hl vendus, soit l’équivalent de 196 millions de bouteilles (-1%) pour une valeur de 920 M euros (+3%).

Les ventes en grandes et moyennes surfaces, hors hard-discount, représentent près de la moitié de la commercialisation des vins de Bordeaux en France.

Le CIVB a lancé en novembre en France, Belgique, Allemagne, États-Unis, Chine et Japon, une nouvelle campagne publicitaire des vins de Bordeaux, l’objectif étant de les « repositionner comme référence mondiale en termes de qualité, de savoir-faire et d’image auprès des consommateurs et des prescripteurs ».

Articles liés