Alors que la Maison Lanson s’est dotée ces dernières années d’outils de pointe dans ses caves, c’est désormais par un suivi plus précis de son domaine viticole qu’elle entend pousser davantage encore la qualité de ses vins. Pour marquer ce nouveau cap, elle vient de créer un poste de Responsable Vignobles et Développement durable confié à une jeune ingénieure agronome, Mélody Stroh.

Depuis 2013, le champagne Lanson a réalisé des investissements très importants pour développer un outil capable de mieux valoriser la diversité des terroirs, avec en particulier la création d’une cuverie parcellaire et d’un chai à foudres. Dans la continuité de cette démarche, la Maison vient d’ouvrir un poste de “Responsable Vignobles et Développement durable”. “Aujourd’hui, c’est au niveau du vignoble qu’il faut pousser le curseur. Nous devons prolonger la philosophie qui a été développée en caves dans les vignes.” confie Hervé Dantan, son chef de caves. L’objectif est de mieux connaître les différentes parcelles, de renforcer la traçabilité, ce qui enrichira le travail d’assemblage, et de faire progresser la viticulture durable. “On essaie d’être le moins interventionniste possible à la cave et pour cela il faut que le raisin qui arrive soit irréprochable, tout en essayant aussi d’être le moins interventionniste au vignoble. Sur les vignes certifiées HVE depuis plusieurs années, on voit très bien l’évolution des vins, le retour de la salinité par exemple est remarquable !”

La mission a été confiée à Mélody Stroh. Cette jeune ingénieure agronome connaît déjà bien la maison. Elle a travaillé auparavant pour le cabinet de conseil Magister Champagne avec lequel elle avait participé à la mise en place de la structure collective de Lanson chargée d’accompagner les vignerons partenaires vers la certification HVE. Un service dont elle aura désormais la responsabilité en plus de la gestion technique du vignoble. Son bureau voisinant celui d’Hervé, ils travailleront main dans la main. Hors de question en effet d’envisager viticulture et œnologie de manière indépendante. Là-dessus, on peut faire confiance à Hervé, lui-même issu d’une famille de vignerons : “Je ne parle jamais vin sans parler vigne”. Mélody intègrera ainsi le comité de dégustation, ce qui lui permettra d’avoir une vision directe des résultats que produisent les changements des pratiques culturales sur les vins. Outre ses compétences viticoles, elle a d’ailleurs aussi son diplôme national d’œnologie.

La tâche qui attend Mélody est passionnante. La Maison dispose d’un domaine de 460 hectares dont 60 hectares en propre. Elle collabore avec près de 450 vignerons partenaires sur 100 crus, implantés dans toutes les grandes régions de la Champagne et desservis par un solide réseau de quatre pressoirs, les deux premiers à Trépail et Verzenay sur la Montagne, le troisième à Dizy dans la Vallée de la Marne et le quatrième à Loches-sur-Ource dans l’Aube. 50 % de ses approvisionnements sont issus des premiers et grands crus.

Mélody aura aussi en charge le domaine de la Malmaison à Verneuil. Sur cette pépite de 16 hectares bordée de bois, la Maison a profité de la concentration géographique des vignes qui permet d’être très réactifs, pour développer un vignoble certifié en bio et en biodynamie. Lanson y mène chaque année de nombreuses expérimentations (agroforesterie, essais de couverts végétaux…) L’objectif de Mélody sera d’ouvrir davantage ce domaine, dont le travail est à la fois trop méconnu du public et des professionnels. Pour cela, la maison mise sur l’œnotourisme et souhaite que des relations plus approfondies soient tissées sur le plan de la recherche, notamment avec les services techniques du Comité Champagne.

Depuis quelques années, on voit l’univers des caves se féminiser, un phénomène qui a jusqu’ici peu concerné les vignes. Au domaine de la Malmaison par exemple, on compte neuf hommes sur les 10 membres de l’équipe. Après les chefs de cave, le tour des chefs de vignes est-il enfin venu ?

Terre de vins aime : Green Label (54 €) boutique.lanson.com/catalogue/rares-et-exceptionnels/le-green-label-bio