(Photo M. Boudot)
(Photo M. Boudot)

Pol Roger propose quatre cuvées sur Champagne Tasting pour faire découvrir le style et le caractère de la maison d’Épernay qui a changé de chef de cave l’an dernier.

Damien Cambres, le nouveau chef de caves qui a succédé l’an dernier à Dominique Petit, est encore sous le charme du dernier millésime dont il a fait les assemblages il y a quelques semaines. « Après des vendanges précoces commencées fin août, les moûts goûtés dès l’entrée au pressoir étaient d’une grande expression, flatteurs et fruités mais surtout très divers, l’idéal pour jouer sur des jus complémentaires. Aux assemblages, ils se sont épanouis et nous millésimerons sûrement. Ce sera un grand millésime, entre la fraîcheur du 2002 et la structure et la rondeur du 2008 ».

Quatre cuvées

En attendant qu’il sorte de cave, quatre vins de la maison d’Épernay sont présentés à Champagne Tasting. D’abord le Brut Réserve, assemblage à parts égales de pinot noir, pinot meunier et chardonnay, reflétant l’encépagement de Pol Roger avec 25 % de vins de réserve de 2-3 ans dosé à 8 g. Un brut de caractère, frais et vineux, plus de table que d’apéritif, actuellement sur une base 2013, des arômes de fruits blancs et fleurs blanches sur une bouche légèrement briochée et miellée sur des fruits mûrs (coing, abricot) rehaussés de quelques épices. (40€)

Le Pure extra-brut, en fait non dosé, également un assemblage par tiers sans fard sur une base 2013 aux arômes de fruits blancs et jaunes sur des bulles fraîches et vives et une vivacité citronnée et des arômes pâtissiers, idéal à l’apéritif. (46€)

Le Brut Vintage 2012 à 60% pinot noir, 40% chardonnay, dosé à 7g, assemblage classique depuis une quinzaine d’années (il a contenu jusqu’à 80% de pinot noir) est issu à 100% grands crus de la montagne de Reims et de la Côte des Blancs. Commercialisé depuis quelques semaines, il a des pudeurs de jeune fille et se fait désirer, se dévoilant progressivement. Un millésime encore jeune qu’il faut goûter en plusieurs étapes, « d’abord aussitôt servi quand la mousse est retombée puis après l’avoir agité un peu et après 5-10 mn de plaisir à la discussion, y revenir pour en apprécier toutes les subtilités » conseille Damien Cambres. Un vin d’abord frais et minéral puis floral (fleurs blanches) aux notes de viennoiseries, volumineux et charpenté sur des bulles vives avec encore un beau potentiel de vieillissement. (65€)

Le blanc de blancs 2012, 100% chardonnay issu des grands crus de la Côte des Blancs (Mesnil, Chouilly, Avize, Oger, Cramant) sur la puissance aromatique et l’élégance, qui a besoin de temps pour une pleine harmonisation. Des arômes d’évolution sur les noisette et les fruits secs, des bulles fines, une bouche fruitée et citronnée sur des agrumes et des fruits exotiques. Pour Daniel Cambres, « l’inverse du Vintage avec d’abord des arômes plus évolués avant un beau fruité sur les agrumes, les fruits exotiques et une trame citronnée », pour l’apéritif, sur un poisson à chair délicate ou une salade de langoustines tièdes. (85€)