©DR
©DR

Dans la plus grande appellation du Languedoc, Le château de Lastours, avec ses 850 hectares, compte parmi les plus grands domaines du Languedoc. Le Cers et la Tramontane soufflent 300 jours par an. Ces vents locaux font tourner les éoliennes à l’horizon (la première « ferme d’éoliennes installée en France) et ventilent le vignoble, chassent les nuages. 300 jours de soleil par an, un climat frais et tempéré grâce aux influences maritimes : tout se combine pour le bonheur de la vigne.

Un domaine restructuré de la vigne à la cave

Cultivé en vigne depuis le XIXe siècle, repris par la famille Allard depuis 2004, le domaine été entièrement restructuré. Une cartographier des sols permet de replanter en privilégiant les cépages adaptés au terroir languedocien : syrah, carignan, grenache, mourvèdre, cinsault, vermentino et roussanne. Le domaine se convertit à l’agriculture biologique en 2017, pour aboutir sur le millésime 2020. Le nouveau projet est d’augmenter la surface dédiée au blanc, en plantant 1,5 ha de vermentino l’an prochain.

Construit en 2010, le chai ultra moderne et contemporain, est signé par l’architecte Éric Martin, agence AD, et Sicoe pour l’ingénierie viticole. Il combine design et fonctionnalité: un parallélépipède semi-enterré de béton brut, équipé de cuvier qui fonctionne par gravitation, pressoir pneumatique et système de refroidissement des cuves pour les blancs et les rosés. Les rangées de cuves en inox reliées par des passerelles en métal offrent au niveau haut, un espace de dégustation unique, avec vue panoramique sur le vignoble. Le chai d’élevage abrite barriques, foudres et amphores en grés et conduit au caveau de vente, espace pour le vin et l’art contemporain, accueillant les expositions programmées par le directeur Thibaut de Braquilanges.

Une équipe pour l’excellence

Thibaut de Braquilanges dirige le domaine depuis 2 ans, après avoir travaillé chez Gérard Bertrand, et précédemment au Chili pour Baron Philippe de Rothschild. Anne-Laurence de Grammont, l’œnologue du domaine est arrivée il y a deux ans aussi, diplômée de Supagro Montpellier, forte de ses expériences en Nouvelle-Zélande et dans le bordelais.

Anne-Laurence De Gramont ©DR

Complémentaires, ils partagent une vision du futur du domaine : prendre en compte la question du changement climatique, la question de l’eau (avec un bassin créé pour récupérer les eaux de ruissellement) et des inévitables aléas (maladies, sangliers). Ils s‘accordent aussi sur un domaine aux activités plus diversifié ; avec l’oléiculture, (10 hectares d’oliviers déjà plantés) et une l’offre oenotouristique qualitative à prolonger par de l’hôtellerie…

Cuvées : deux gammes, des exceptions

Le domaine revendique son identité Languedoc et Corbières avec ses cépages emblématiques, vinifié dans la tradition et avec quelques expérimentations. Le château produit deux gammes de vins en AOP Corbières. La gamme Bergerie en rosé, blanc et rouge : fruit et gourmandise dans un très bon rapport qualité prix plaisir (bio ; à moins de 10 €). La gamme Château de Lastours en rosé, blanc et rouge, élégance des vinifications qui donnent un Corbières contemporain, à ouvrir pour de la cuisine créative et raffinée (à 15 € départ cave). La cuvée « Grande réserve 2017″(19€) en AOP Corbières est d’ailleurs coup de cœur de la rédaction de Terre de vins au Concours des Vins 2022. Selon les années, des cuvées singulières sont vinifiées : Optimus de Lastours 2019, carignan sans soufre ajouté en Vin de France. .. en 2021, Optimus est orange, 100 % roussanne élevé en amphore.

Œnotourisme créatif

Le domaine a une longue histoire avec les sports mécanique, depuis un passage du Paris Dakar (mais réserve cette activité aujourd’hui aux professionnels). Des nouveaux 4×4 flambants neufs permettent de faire le tour du domaine et de s’arrêter sur des points de vue puis de déguster. L’expérience oenotouristique propose aussi de séjourner dans les deux nouvelles villas « Laurède et Aladères », 12 chambres au design contemporain, et prolonger le moment dans le restaurant la Bergerie. Sa cuisine méditerranéenne est faite sur mesure pour les accords avec les vins du domaine. Durant l’été, les apéritifs vignerons dans la pinède ont rencontré un franc succès attirant les voisins narbonnais, rassemblant jusqu’à 300 personnes.

Les vendanges, commencées le 22 août, se sont terminées le 4 octobre et annoncent un millésime 2022 exceptionnel, solaire, fruité, équilibré : Thibaut de Braquilanges et Anne-Laurence de Grammont veillent au chai sur les vinifications…


Château de Lastours
les vendanges sont rentrées
Corbières, bio, grand