Jeudi 15 mars, dans le cadre mythique du restaurant la Tour d’Argent à Paris, le Château Saint-Pierre (Saint-Julien), a célébré les trente ans de sa “renaissance” au sommet des grands crus du Médoc. L’occasion pour Jean-Louis Triaud, président des Girondins de Bordeaux et propriétaire du domaine, d’accueillir quelques invités de marque.

Foie gras d’oie des Trois Empereurs, brioche au beurre salé ; Suprême et cuisse de volaille “Pattes Noires” de Challans à la “Albufera” ; Allumette chocolat “Tour d’Argent” aux noisettes ; le tout arrosé de Château Gloria 1986 et de Château Saint-Julien 1982… Le menu était savoureux à l’heure du déjeuner, ce jeudi 15 mars à la Tour d’Argent. Le légendaire restaurant parisien, qui célèbre en 2012 ses 430 ans, accueillait un autre anniversaire : celui du Château Saint-Pierre, 4ème Grand Cru Classé 1855 (Saint-Julien), qui a débuté une “seconde vie” il y a tout juste trente ans.

Considéré comme l’une des plus anciennes propriétés du Médoc – ses racines remontent, comme celles de la Tour d’Argent, à la fin du XVIème siècle – le Château Saint-Pierre s’est retrouvé, au gré d’héritages successifs, morcelé et dispersé. C’est en 1982 qu’Henri Martin, qui avait déjà fait l’acquisition de la demeure et des chais, a racheté enfin le vignoble et a pu rendre Saint-Pierre à sa gloire passée. Une “renaissance” à laquelle a activement participé son beau-fils Jean-Louis Triaud, qui tient les rênes du domaine.

Le président des Girondins de Bordeaux, également propriétaire des châteaux Gloria et Bel Air, déclarait justement à Terre de Vins, dans le cadre de notre hors-série “Les 150 Stars de Bordeaux” : “Les vignobles, c’est comme les enfants, on n’en aime pas un plus qu’un autre. [Mais Saint-Pierre] est le petit dernier. Et surtout, avec lui, on a commencé avec un millésime mythique”. Le fameux millésime 1982, qui était servi aux quelques happy few invités hier à la Tour d’Argent. Parmi eux, le réalisateur Régis Wargnier, les comédiens Gérard Jugnot, Florence Pernel et Marie-Anne Chazel, le journaliste et animateur Michel Denisot, ou encore le footballeur Bixente Lizarazu. Ce dernier a d’ailleurs déclaré : “Je suis arrivé à 13 ans à Bordeaux au centre de formation des Girondins. Alors forcément, lorsqu’on passe par Bordeaux, c’est difficile de ne pas être initié à ses vins. Jean-Louis est devenu président après mon départ, mais nous avons toujours gardé un lien amical. J’ai beaucoup d’amis qui travaillent dans le vin, j’ai déjà assisté aux vendanges, aux vinifications, et j’ai une cave composée à 100 % de bordeaux !”

Mais le mot de la fin revient au chroniqueur gastronomique Jean-Luc Petitrenaud : “il y a une démonstration d’élégance, de courtoisie, d’art à la française, qui m’enchante littéralement. Et puis il y a cette donation d’un grand vigneron qui vient apporter dans les verres ce qu’il a de plus secret et de plus personnel…” Qu’ajouter de plus ? Bon anniversaire, Château Saint-Pierre !

M.D.

www.chateau-saint-pierre.com