Accueil Actualités [Châteauneuf-du-Pape] Clos de l’Oratoire des papes chante les louanges du calcaire

[Châteauneuf-du-Pape] Clos de l’Oratoire des papes chante les louanges du calcaire

Auteur

Jean-Michel
Brouard

Date

06.12.2022

Partager

Déjà producteur d’un très beau châteauneuf-du-Pape blanc, le prestigieux domaine du Clos de l’Oratoire des Papes a souhaité donner naissance à une cuvée haut de gamme, pendant en blanc de celle des « Chorégies » rouge.

A tous ceux qui pensent que les Châteauneuf-du-Pape blancs sont nécessairement des vins lourds, épais et alcooleux, nous ne pouvons que leur conseiller de déguster au moins une fois les vins de cette très belle propriété. Sans céder à une quelconque mode, ce n’est pas d’hier que l’on produit ici des vins au profil droit et racé, frais et élégant. Jusqu’ici, il était notamment possible de le constater sur le Clos de l’oratoire des Papes blanc, une très belle cuvée montrant, millésime après millésime, tout le potentiel des sols calcaires de l’Urgonien de l’appellation à produire de grands vins. Cet assemblage de grenache blanc, bourboulenc, roussanne et clairette s’avère ainsi tendu et salin sur le millésime 2020 (50€). Toutefois, François Miquel, le Directeur Général de la Maison Ogier propriétaire du domaine, et Edouard Guérin son Directeur Technique, ont souhaité aller encore plus loin dans l’expression de cette typicité. « Initialement, nous avions imaginé aller sur d’autres parcelles que notre cuvée classique pour trouver davantage de richesse. Nous avons également tenté des essais avec une part plus importante de grenache. Mais nous sommes finalement revenus à ce qui nous caractérise le mieux et avons donc décidé d’aller le plus loin possible dans l’expression du caractère salin et calcaire de nos vins » explique François. 3 ans de réflexion et de recherches auront été nécessaires pour parvenir à ce tout premier opus des Chorégies blanc.

Complexité et fraîcheur

Sur les sols calcaires du domaine, Edouard a sélectionné uniquement 2 cépages à part égale pour ces Chorégies 2021 (100€). Du bourboulenc qui a l’avantage de ne pas exprimer une identité aromatique trop imposante, et de la clairette qui « lorsqu’elle est vendangée tôt conserve un profil tendu » précise-t-il. Le vin est vinifié puis élevé majoritairement en fûts neufs et d’un vin (60%, soit une proportion sensiblement plus élevée que sur la cuvée classique) ainsi qu’en amphores céramique de 6 hl pendant 8 mois sur lies totales. A la dégustation, le vin se révèle immédiatement charmeur, porté par des notes finement citronnées et mentholées. Un nez complexe et puissant qui annonce une grande ampleur en milieu de bouche. Avec, et c’est tout l’intérêt, une grande droiture en finale particulièrement notable. Un vin très digeste, ciselé et porté par de fins amers très précis. Une grande réussite qui sera très prochainement disponible. Gage du niveau d’exigence que s’imposent les équipes, si le vin ne s’avère pas suffisamment qualitatif au cours des prochains millésimes, cette cuvée spécifique ne sortira pas. D’ailleurs, Edouard ne s’interdit pas non plus de faire varier l’assemblage. Quoi qu’il en soit, il n’y aura absolument aucune urgence à boire ce vin. Comme le Clos de l’oratoire des Papes blanc, celui-ci devrait évoluer à merveille et présenter progressivement un profil pétrolé absolument délicieux. Avant de retrouver davantage de fraîcheur. Un (grand) vin taillé pour la garde, 15 ou 20 ans sans aucun problème.