©JM Brouard
©JM Brouard

Ce domaine très ancien de Châteauneuf-du-pape poursuit inlassablement depuis des décennies, sans tambour ni trompette, une certaine idée des vins de la région. Un maître-mot, la subtilité, qui se transmet de génération en génération. Pour le plus grand plaisir de nos papilles

Fabrice Brunel, ingénieur de formation, est revenu sur le domaine familial il y a une dizaine d’années. Et alors que certains auraient tendance à vouloir imprimer leur patte en traçant une nouvelle voie, lui s’est inscrit dans la droite ligne de ce qui fait l’âme de ce domaine ancré à Châteauneuf-du-pape depuis plus de 200 ans. « Comme mon père, je ne souhaite pas proposer des vins qui nécessitent d’être décantés 5 heures avant d’être bus. Je souhaite que mes vins, tout en offrant un grand potentiel de garde, puisse plaire pour le fruité qui aura été préservé et l’élégance de leur matière. Nous ne cherchons jamais trop de puissance et donc nous récoltons nos raisins assez tôt. De même, nous utilisons en cave peu de barriques », explique-t-il. La gamme du domaine est très simple à comprendre puisqu’elle s’articule essentiellement autour de la cuvée des Cailloux, vin d’assemblage qui permet d’exprimer au mieux la magie des différents terroirs de l’appellation. Sur les 20 ha de vignes du domaine, on trouve ainsi des argiles, des galets roulés et même 1 hectare de sable. Au total, une dizaine de parcelles d’environ 2 hectare. De quoi mettre en avant des identités spécifiques lors de vinifications séparées. Le domaine s’est d’ailleurs récemment doté d’une nouvelle cuverie pour pouvoir disposer de davantage de cuves afin de pousser plus loin cette approche parcellaire initiale. Mais c’est bien un vin d’assemblage qui est produit.

Des Cailloux et des vignes Centenaires

En 1889, après la crise du phylloxera, l’arrière-grand-père de Fabrice avait planté une parcelle de grenache sur les hauteurs de l’appellation à un endroit bien venteux posé sur une veine d’argiles bleues. C’est cela qui va protéger ces vignes des maladies et va leur permettre de vivre encore aujourd’hui. Et quel âge ! Elles ont officiellement battu cette année Jeanne Calment avec donc 123 ans au compteur. « en dépit de ce qu’on pourrait imaginer, ce sont nos vignes les plus productives » s’enthousiasme Fabrice. Et d’ajouter « mon père a souhaité vinifier cette parcelle à part en 1989 pour en faire une cuvée spéciale« . Ainsi naissait la cuvée haut-de-gamme Les Centenaires, la même année que « Hommage à Jacques Perrin » chez Beaucastel ou « La cuvée du Papet » au Clos du Mont-Olivet. Depuis cette date, le principe est simple. Cette parcelle est toujours vinifiée séparément comme les autres parcelles du domaine. Si la qualité est exceptionnelle, elle est embouteillée séparément, sinon elle intègre l’assemblage des Cailloux. Une cuvée qui n’a donc été produite que 15 fois depuis 1989. À la dégustation, ces 2 cuvées s’avèrent particulièrement touchante et démontrent leur capacité à vieillir en pleine forme.

Entre 2000 et 2020, toute la vendange était éraflée car l’objectif était de conserver un maximum de fruit mais les choses pourraient légèrement changer à l’avenir. Quoiqu’il en soit, les Cailloux 2016 présentent aujourd’hui un style très fin, épuré et sont dotés d’une bouche tout en délicatesse. Des tanins au soyeux exemplaire qui restent très haut sur le palais. Les Cailloux 2010 s’avère pour sa part légèrement plus mûr mais porté par un très bel éclat de matière et un côté plus charnu en bouche. Sur 2006, une note ferreuse accompagne une aromatique plus évoluée mais qui laisse encore s’exprimer de très beaux fruits noirs. Sur le même millésime, Les Centenaires offrent un surcroît de densité et de volume mais un superbe équilibre sur la fraîcheur où les notes d’orange confite priment. En remontant le temps, les Centenaires montrent leur grande capacité de garde. Le 1998 est vibrant, porté par de très beaux amers et truffe légèrement. Mais c’est le 1989 qui est le juge de paix. Un vin tout bonnement exceptionnel, qui rappellerait presque un grand Bourgogne rouge avec une profondeur de fruit impressionnante. Quelle fraîcheur accompagnant une densité de matière magnifique. A noter que le domaine produit aussi un excellent Châteauneuf du pape blanc et des Côtes du Rhône.