(photo ©F.Hermine)
(photo ©F.Hermine)

Certaines enseignes ont maintenu leurs foires aux vins de printemps sur des offres accessibles mais dans le contexte actuel, elles fonctionnent sans distribution de prospectus et avec des commandes accrues en drive.

Après des foires aux vins d’automne en berne, ayant accusé en moyenne un recul de 10%, et une désaffection croissante pour les grands crus, les enseignes de la grande distribution avaient bon espoir de se rattraper sur les foires aux vins de printemps, proposant une offre en général plus courte et surtout plus accessible. Confinement oblige, les chiffres ne sont guère prometteurs. Les offres sont néanmoins disponibles, en magasins et sur le web, souvent avec drive ou livraisons possibles comme le reste de l’agro-alimentaire. Les bordeaux y sont moins présents qu’en automne mais restent majoritaires, les vins de Provence, Languedoc, Loire, Beaujolais sont privilégiés, en général sur les derniers millésimes et avec une proportion croissante de bios et sans sulfites.

Sans prospectus

La plupart des enseignes ont maintenu leurs foires aux vins de printemps pour celles qui en font une, puisque les commandes de bouteilles étaient arrivées en magasins. Certaines avaient déjà imprimé leur prospectus, distribués uniquement dans les points de vente, la diffusion en boite aux lettres n’ayant pu avoir lieu ; d’autres ont stoppé net leur impression.
Auchan qui organise une foire aux vins depuis le 17 mars et jusqu’à ce 31 mars au soir, avec plus de 200 références et de nombreuses offres promotionnelles, a constaté une forte chute des ventes en magasins, en partie compensée par les ventes en drive qui ont progressé notamment sur le web auchandrive.fr. Le catalogue est passé de 36 à 32 pages, avec une mise en avant des bios et des sans soufre, et environ 200 vins, majoritairement rouges. “Si la foire aux vins est morte en hypers avec – 80% de ventes, les gens se réorientant rapidement vers les supers au fur et à mesure du confinement, elle a un peu moins souffert sur ce format de magasin avec -26%, commente Charles Cousineau, manager vins chez Auchan. Il va être difficile d’évaluer les changements par rapport à l’année dernière dans ce contexte particulier. Nous avions réussi à mobiliser davantage de supers sur l’opération et nous comptions sur le rebond des champagnes sur le marché français à la suite des difficultés à l’export avec une trentaine de références et des offres en cartons de 3. Mais nous ne pourrons tirer aucun enseignement de l’opération cette année”.

A petits prix

Chez Monoprix, la foire aux vins n’a lieu que la deuxième quinzaine d’avril (du 15 avril au 3 mai) avec une soixantaine de références à petits prix, entre 4 et 17€, avec également pour thématique le bio et le sans sulfites. “Nous n’avons eu aucun problème d’approvisionnement puisque les commandes avaient déjà été effectuées avant le confinement, commente Emmanuel Gabriot, responsable du marché Liquides. Nous n’avons pas changé l’organisation en magasins et maintenu la mécanique promotionnelle prévue (-30% pour 3 bouteilles) mais le catalogue ne sera pas imprimé, juste disponible en ligne et sur l’appli Monoprix & moi”.
Chez Système U, la distribution des tracts a également été arrêtée. “Nous maintenons juste les informations en magasins, commente Gérard Brégeon, chef de file Vins de l’enseigne. Les produits de la centrale ont été livrés mais l’achat de vins n’est pas prioritaire pour les consommateurs et ça se comprend”.
La foire aux vins de Carrefour a été maintenue jusqu’au 5 avril, en magasins et sur le site jereservemafoireauxvins.carrefour.fr. Elle met notamment en avant des vins bio ou en développement durable, avec toujours une majorité de vins de Bordeaux et divers offres promotionnelles. Les trois quarts des vins sont sous la barre des 10€. Leclerc propose sa foire aux vins jusqu’au 4 avril en magasins, prolongée jusqu’au 14 avril sur le site macave.leclerc. Les trois-quarts des références proposées sont échelonnées entre 2 et 15 € avec un tiers d’offres en rosé. La deuxième opération nationale de l’enseigne a été rebaptisée pour l’occasion Le Printemps du Vin. Elle porte sur une quarantaine de références en magasins, bag-in-box compris, avec des réductions jusqu’à 30-35%. L’offre web comprend une centaine de vins, avec des remises plutôt de 10% et sans BIB.
Intermarché qui avait prévu sa foire aux vins la première quinzaine de mai, a arrêté l’impression des prospectus et envisage de la décaler en juin.