Annulation ou report de concours, anniversaires associatifs remis à l’automne, voyages dans les vignobles en suspens et, surtout, des étudiants privés à la fois de cours et de stages en entreprise… Le monde de la sommellerie subit lui aussi la crise sanitaire.

Ce mercredi 18 mars, en fin de journée, aurait été connu le nom du gagnant du prix Vocation sommelier, un concours destinés aux élèves de mention complémentaire et organisé par Baron Philippe de Rothschild et l’Union de la sommellerie française. Mais dès vendredi dernier, bien avant l’annonce des mesures strictes de confinement, la décision de reporter cette finale avait été prise. Les six candidats sont donc restés chez eux…

Des candidats, le Trophée des terroirs du Sud-ouest en attendait plus de 80 à la fin du mois de mars à Gaillac. Il faut dire que cette épreuve scindée en trois catégories connaît un succès grandissant année après année. Malheureusement on ne connaîtra pas en 2020 les successeurs de Elisa Doisneau, Emma Bastide et Pauline Collot (photo de gauche à droite) lauréates l’an passé à Fronton.

Deux autres concours toujours destinés aux étudiants sont pour l’instant toujours programmés au mois de mai, il s’agit du Trophée Pessac-Léognan et du Trophée Chapoutier du Meilleur élève sommelier.
Les futurs sommeliers voient d’ailleurs leur programme totalement bousculés par la fermeture des établissements de formation, d’abord, et celle des restaurants, ensuite, qui allaient prochainement les accueillir pour des stages en entreprise.

La vie associative bousculée

Tout n’est cependant pas encore remis en cause. Ainsi Challenge Sud de France prévu à Montpellier les 25 et 26 mai est toujours d’actualité. Mais, là encore, la prudence est de mise pour l’instant, tant pour le concours France que pour l’international prévu le lendemain.

Le mois d’avril allait également être marqué par deux anniversaires importants. L’association des sommeliers des Hauts de France devait fêter le cinquantième anniversaire de sa naissance, le 6 avril, avec une dégustation des vins du domaine de Ladoucette puis un dîner de gala au Hameau de la Becque à Avelin. Un programme reporté à la fin du mois de septembre. Pour celle de Savoie-Alpes-Bugey, 40 bougies devaient être soufflées au Hameau Albert 1er à Chamonix le 27 avril. Le rendez-vous est désormais fixé début novembre. Quelques jours avant la finale du concours du Meilleur sommelier de France puis celui d’Europe et Afrique.

Bien entendu, pour chacune des 21 associations régionales qui composent l’UDSF, les sorties dans le vignoble, les rencontres thématiques et les dégustations sont pour l’heure toutes mises en sommeil. Tout comme les voyages à l’étranger. Ainsi l’association Languedoc-Roussillon – Vallée du Rhône sud qui devait partir à la découverte du vignoble hongrois dans un mois hésite encore entre annulation et report.

Quant à la Fête de la sommellerie, prévue mi-juin à Strasbourg en même temps que le salon Millésime-Alsace, rien ne dit, malheureusement, qu’elle pourra se dérouler normalement…