Le Maine et Loire Vu du Ciel
Commune de Blaison-Gohier, château Bois-Brinçon, proprieté de Xavier et Géraldine Cailleau. Début des vendanges
Le Maine et Loire Vu du Ciel Commune de Blaison-Gohier, château Bois-Brinçon, proprieté de Xavier et Géraldine Cailleau. Début des vendanges

Au Bois Brinçon, à 20 minutes d’Angers, l’histoire de la vigne remonte à 1219. Ce qui en fait l’un des plus anciens domaines de l’Anjou. Ces 800 ans d’histoire seront célébrés toute l’année, et les festivités démarrent ce samedi 23 et dimanche 24 novembre 2019.

Le Bois Brinçon est aujourd’hui un joli domaine de 23 hectares, dirigé par Xavier et Géraldine Cailleau, cinquième génération à produire du vin sur ces terres. Mais bien avant les Cailleau, avant même la construction du château, le vin coulait déjà ! Car la plantation de vigne à cet endroit remonte à 1219. La date est précise : une charte, datée de novembre exactement, atteste que le Chapitre Saint-Jean-Baptiste d’Angers (une des premières “paroisses” de la ville, pour ainsi dire) arrente les terres de Bois-Brinçon (du latin Boscus Breceli, “petit bois”) pour que le domaine y soit planté en vignes. Ce qui en fait l’un des plus anciens domaines viticoles de l’Anjou, avec la Coulée de Serrant, à Savennières.

Après la Révolution, la propriété est vendue aux enchères. En 1820, la famille Joubert donne à la demeure ses allures de petit château, au charme encore visible aujourd’hui. Plusieurs familles s’y succèdent, jusqu’à l’arrivée de Léon Cailleau, l’arrière arrière-grand-père de Xavier, en 1891.

Trois week-ends festifs pour célébrer les 800 ans du Bois Brinçon

Dans les années 50, une partie de la surface est plantée de pommiers, et le raisin est vendu en coopérative. “Moi, je me suis installé en 1991”, continue Xavier Cailleau. Déterminé à faire revivre le vin du Bois Brinçon, il opère doucement une transition vers un autre modèle. “Je voulais avant tout pouvoir exprimer le terroir”. Ou plutôt les terroirs, puisque le domaine s’étale sur différentes appellations angevines, Coteaux du Layon et de l’Aubance. “Cette envie m’a conduit, doucement, vers le bio en 2006, puis la biodynamie (en 2009, Biodyvin)”.

Ce récit, qui illustre parfaitement l’histoire du vignoble local, sera mis à l’honneur ce week-end 23 et 24 novembre 2019, pour l’Acte I des 800 ans du Bois-Brinçon. Au menu des festivités : des mini-conférences sur l’histoire du lieu, des concerts, des lectures, des dégustations de vins du domaine et de productions artisanales. Sera également présentée la barrique spécialement sculptée pour accueillir la Cuvée des 800 ans. Les visiteurs pourront réserver leurs bouteilles de cette cuvée 2019 très spéciale… Bouteilles qui seront distribuées dans un an, en novembre 2020, au cours d’un autre week-end festif qui clôturera cet anniversaire.

Entre les deux week-ends, l’Acte 2 et point d’orgue des festivités, sera fêté les 30 et 31 mai 2020, par un grand week-end ponctué encore une fois de concerts, rencontres artistiques, conférences, et bien sûr, de dégustations… “Si on ne fête pas les 800 ans maintenant, il va falloir attendre 100 ans”, plaisante Xavier… “L’idée est de permettre aux Angevins de se réapproprier cette histoire locale, qu’ils ne connaissent pas. De se réunir pour faire la fête. Et aussi de partager, de transmettre ce que nous avons appris. Pour nous, le domaine a toujours été un lieu de vie, de partage.”

Xavier et Géraldine CAILLEAU, Château de Bois Brinçon 49320 BLAISON-GOHIER, tél.02 41 57 19 62, contact@chateau-bois-brincon.com

800 ans, Acte 1, samedi 23 et dimanche 24 novembre 2019, 10h-19h. Acte II, samedi 30 et dimanche 31 mai 2020. Programme et réservations sur château-bois-brincon.com