Faugères, l’appellation pilote en matière de pratiques agro-environnementales avec 45% de caves engagées dans des écopratiques, passe du savoir-faire au faire-savoir en initiant, samedi 20 mai, la 1ere édition de « L’AOC Faugères fête la Nature ».

« Faire, c’est bien, il faut à présent faire savoir », martèle Nathalie Caumette, la présidente de l’appellation Faugères Nature-Schiste instigatrice de « l’AOC Faugères fête la Nature », samedi 20 mai dans le cadre de la Fête de la Nature (du 17 au 21 mai). Cette première manifestation œnotouristique au service de l’environnement prévoit une journée de découverte conviviale au cœur du village de Faugères : dégustations, balade, « rallye viti-nature », ateliers pédagogiques (espaces flore, faune, eau, sol, écosystème) animés par 17 vignerons engagés dans des écopratiques.

L’initiative sied bien à cette appellation pilote depuis deux décennies en matière agro-environnementale et qui rassemble, sur 2000 hectares de vignes, 35% de surfaces cultivées selon les principes de l’agriculture biologique et 45% des caves particulières détentrices d’un label certifiant la production de vin bio ou « biodynamique ».

« Fêter la nature, c’est rappeler qu’elle fait partie du terroir : ce ne sont pas des vignes au milieu de rien, ce sont des vignes dans un environnement de garrigue qui ont une incidence forte sur la typicité de nos grands vins, c’est unique et non délocalisable, c’est l’essence même des appellations d’origine », insiste Nathalie Caumette, vigneronne au domaine L’Ancienne Mercerie, certifié Bio depuis 2006, qui viendra présenter une agriculture sans herbicides lors de l’atelier Flore. « Le bio, ça veut dire pas d’herbicides autorisés, on respecte la vie des sols, l’herbe étant le premier facteur de fertilité des sols, explique-t-elle. On sait aujourd’hui que la vigne est nourrie par l’intermédiaire d’une physiologie complexe qui place les racines des plantes en relations chimiques entre elles. »

Des pratiques innovantes

Dans le cas des vignerons du Faugères, c’est une nature aride, un terroir de schistes soumis à de faibles rendements (32 hl/ha) et à une pluviométries record (400 millimètres) qui a éveillé de longue date les consciences environnementales. « Nous sommes condamnés à innover pour pallier aux baisses de précipitations dues au dérèglement climatique, mais en la matière, Faugères est très en avance », se félicite Nathalie Caumette.

L’appellation compte ainsi parmi les premières en France à avoir intégré en 2008 dans son cahier des charges des pratiques agro-environnementales, comme l’interdiction du désherbage en plein. D’autres écopratiques ont depuis été intégrées comme la lutte sans insecticides, des actions en faveur du maintien de la biodiversité, la confusion sexuelle, la polyculture, la gestion écoresponsable des déchets avec la mise en place par le syndicat mixte de la vallée de l’Orb et du Vibron, à Laurens et Caussiniojouls, de deux stations de récupération des eaux usées pour les machines à vendanger et les pulvérisateurs. Toutes ces pratiques seront présentées lors des différents ateliers planifiés lors la journée du 20 mai.

Le GIEE des enherbeurs

L’appellation Faugères a été suffisamment innovante pour faire venir, en 2015, le ministre de l’Agriculture Stephan Le Foll dans le cadre du « GIEE des enherbeurs » initié par un groupement de vignerons, Cédric Guy de l’abbaye de Sylva Plana en tête. C’était à l’époque, le seul groupement d’intérêt économique et environnemental non coopératif du secteur viticole

« Nous sommes à présent six vignerons avec la volonté de démontrer que l’enherbement de la vigne non concurrentiel en climat semi-aride est possible, explique Cédric Guy. Quand on parle enherbement avec un vigneron implanté en climat non septentrional (c’est-à-dire Méditerranée, dans le sud-Ouest, etc.), dans son intellect, l’enherbement concurrence forcément la vigne et il se prive ainsi d’un outil formidable », observe-t-il. Pour le « GIEE des enherbeurs », l’objectif est clairement de montrer que cette pratique est possible, par la mise en place d’un itinéraire de conduire de la vigne applicable à tous. Savoir-faire et faire savoir, c’est bien l’objectif de cette 1ere édition de « l’AOC fête la Nature ».

« L’AOC Faugères fête la Nature », samedi 20 mai de 10h à 17h. Jardin des Schistes – La Liquière – Hameau de La Liquière à Cabrerolles, 34480.
Entrée gratuite / Pass dégustation 5 €
Fanfare, petite restauration et bar à vins.
Infos : www.facebook.com/vinsaocfaugeres