(photo Hospices de Beaune)
(photo Hospices de Beaune)

Le format définitif de la vente aux enchères des Hospices de Beaune a été trouvé 24h avant le début de l’événement. Maison d’enchères et acheteurs seront séparés. Une décision qui intervient au lendemain d’une suspension inattendue de la part du conseil des ventes, l’autorité de régulation des enchères.


La fin du suspense ? Le monde du vin l’espère, à vingt-quatre heure du début des ventes aux enchères des Hospices de Beaune, édition 2020. Dans un communiqué du samedi 14 novembre, l’hôpital vigneron indique qu’un nouveau format permettra à “l’opérateur d’enchères Christie’s d’être installé dans une salle séparée sans public et de prendre toutes les enchères”. Jusqu’ici, l’événement avait été maintenu dans un format classique, soit en présentiel, mais avec une jauge limitée à 100 acheteurs.


Un premier choix que le Conseil des ventes, autorité de régulation des enchères en France, avait invalidé de manière inattendue vendredi 13 novembre, arguant que ce format ne respectait ni le confinement, ni “les principes d’équité et d’impartialité des ventes aux enchères publiques”. 

La nouvelle solution des salles séparées doit donc correspondre au préconisations du conseil des ventes, qui précisait hier que “son pouvoir de police ne dépasse pas le domaine des enchères et ne concerne par conséquent que la maison de vente Christie’s”, et qu’ainsi “rien n’empêche la Ville de Beaune de prendre ses responsabilités et de réunir, en parallèle, des acheteurs munis de téléphones portables dans une autre salle”.

La 160e vente des hospices de Beaune débutera dimanche 15 novembre à 14h30. Au catalogue : 474 pièces (tonneaux de 228 litres) de rouge et 156 pièces de blanc du domaine des Hospices. En 2019, le produit total de ces ventes avait dépassé les 12 millions d’euros.