2019 est une année délicate pour la Champagne. Des volumes en baisse, un marché français qui continue son ralentissement. Mais le champagne tire son épingle du jeu à l’export et reste un produit de valeur.

Les chiffres définitifs des expéditions du Champagne en 2019 viennent d’être publiés par le Comité Champagne. Sans grandes surprises, les expéditions en volume ont chuté passant en-dessous des 300 millions de bouteilles (297,5 millions de bouteilles) soit -1.6% de moins par rapport à l’année 2018.
En ralentissement constant depuis 10 ans, le marché français est toujours en recul de -4% avec 141,5 millions de bouteilles.

Des chiffres à relativiser quant au chiffre d’affaires global qui atteint 5 milliards d’euros (HT), en hausse de 2% par rapport à l’année précédente.

Autre fait marquant : pour la deuxième année consécutive, les exportations, avec 52% des volumes (155,9 millions de bouteilles), dépassent la consommation de champagne en France. Elles restent dynamiques (+0,8%). L’Union Européenne repart à la hausse (+1%) alors que le reste du monde voit sa croissance ralentir (+0,7%), en phase avec une économie mondiale perturbée.

Les co-présidents du Comité Champagne, Jean-Marie Barillère et Maxime Toubart déclarent déplorer la baisse des expéditions en France, notamment dans la grande distribution ; toutefois, “dans un contexte marqué par des incertitudes fortes sur nos deux premiers marchés export et un environnement macro-économique et géopolitique préoccupant, ces résultats attestent de la remarquable résilience du marché du champagne”.

Pour en savoir plus : www.champagne.fr