Le BNIC (Bureau National Interprofessionnel du Cognac) joue la carte du digital et des concours de cocktails auprès des mixologistes du monde entier. Mais derrière ces événements, la filière du cognac tient surtout à soutenir cette profession qui vit des moments très difficiles en cette période de confinement.

Cet automne, l’appellation cognac a lancé le concours barmen 100% digital en France #CognacBartenderContest et lancera la même opération en début d’année prochaine en Grande-Bretagne. Les bartenders doivent partager sur Instagram leur tutoriel vidéo avec la création d’un cocktail forcément à base de cognac. Chaque semaine sont récompensés deux lauréats puis une finale consacrera un vainqueur. L’opération est réalisée avec le magazine Spirits Hunters. Le grand vainqueur sera reçu dans le cognaçais et recevra 1000 euros.

Cette formule a été testée aux États-Unis l’été dernier et a permis de révéler des mixologistes (ou mixologues) d’avenir. Au final, 120 professionnels du bar ont participé au concours, 90 recettes sont ressorties pour 10 lauréats sur l’ensemble du territoire. Là aussi, ils furent récompensés par 1000 dollars sous la forme d’une bourse d’études. Cet événement, Cognac Connection, s’est finalisé par la création d’un livre numérique de recettes bientôt disponible en ligne. Enfin, le BNIC est parti en Chine, de Pékin à Guangzhou en passant par Shanghai, pour former quelque 130 barmans. Un concours a eu lieu et Xiang Gao, du bar The Fabric Union à Shenzhen, a remporté la finale avec son cocktail à base de cognac, de chocolat, de purée de framboises, citron et Amaro Averna. Il reste à s’inspirer chez soi : les fêtes seront secouées ou ne seront pas.

À suivre sur la page Facebook du Cognac.
À suivre sur le compte Instagram du Cognac.