photo © V. Berlanda)
photo © V. Berlanda)

Pour la onzième année consécutive, le Concours international du Meilleur Gamay du Monde s’est tenu à Limas, en Beaujolais. Parmi des gamays du Touraine, de Savoie, de Suisse et des crus du Beaujolais, c’est la cuvée Beaujolais Villages du Domaine Béroujon qui a cette année surclassé ses concurrentes.

Le Concours international de meilleur gamay du monde a été créé à l’initiative de l’interprofession des vins du Beaujolais, en 2010. L’idée était double : d’une part parler le même langage que beaucoup de consommateurs du monde, qui recherchent des vins de cépages et ne sont pas sensibles au système des appellations, et d’autre part revaloriser les cuvées locales en leur donnant une visibilité autre que celle du Beaujolais Nouveau, permettant aux consommateurs de distinguer les deux segments, ainsi que de les replacer dans un contexte plus large de culture du gamay et d’en découvrir l’ensemble de la palette.
Des gamay Beaujolais aux gamay suisses, en passant par les Coteaux Bourguignons, Gaillac, la Touraine, la Savoie et le Canada (Québec et Ontario) : les expressions du gamay sont nombreuses.

Les effets du contexte sanitaire

Le contexte sanitaire n’a pas empêché la tenue du concours, moyennant une organisation logistique différente et la distanciation des jurés, réparti en plusieurs jurys composés chacun d’amateurs éclairés (membres d’association œnologique par exemple), ainsi que de professionnels (commerciaux, sommeliers, chefs, maître de chai, œnologues etc.), dont la participation est validée après un entretien téléphonique permettant de s’assurer de leurs connaissances et expériences préalables de dégustation de gamay.
Le contexte a en revanche entraîné une participation des producteurs en hausse de 10% par rapport aux années précédentes.
Le manque de salons, les pertes liées à la fermeture des restaurants et les difficultés d’exportation ont entraîné un besoin de visibilité et d’autres outils.
Le Concours jouissant aujourd’hui d’une jolie réputation, et la participation coûtant 37,50 € au producteur, il serait dommage de passer à côté. D’autant que les retombées sont réelles : le Domaine Béroujon a reçu environ 300 appels suite au verdict, que ce soit de personnalités locales ou de fournisseurs, ainsi que d’autres producteurs en Beaujolais Villages qui apprécient de voir leur appellation mieux reconnue.

Le Domaine Béroujon : gagnant sur tous les fronts

Nous avions déjà repéré le domaine Béroujon lors de la dégustation à l’aveugle des cuvées du Beaujolais et Beaujolais Villages Nouveau 2020.
David Béroujon, 44 ans, a pris la suite de son père et représente la quatrième génération à l’œuvre dans les vignes.
Sa cuvée de Beaujolais Villages est le fruit d’une macération semi-carbonique d’environ 13 jours, ayant pour but de conserver le fruit et la rondeur tout en dégageant une certaine puissance tannique et obtenir ainsi un bel équilibre.
“Ce Trophée du Meilleur Gamay du Monde est une belle reconnaissance après une année difficile. C’est un gage de qualité pour mes clients cavistes et restaurateurs, et aussi pour les consommateurs. Je suis ravi de cette distinction pour mon domaine mais aussi pour l’ensemble des vignerons qui élaborent des Beaujolais-Villages, mon appellation de cœur”.