Bien loin des paysages assez classiques de la Côte d’Or, les paysages viticoles et les vins du Mâconnais sont une invitation à un voyage œnotouristique unique.

Impossible de les rater tant elles impriment un rythme dans ce paysage de pleins et de déliés, jamais monotone. Leurs noms ? Vergisson et Solutré. Leur état ? Roches. Des rocs emblématiques d’une région viticole qui souffre depuis longtemps de la proximité de la Bourgogne la plus prestigieuse, celle des premiers et grands crus du Chablisien, de Côte de Nuits et de Côte de Beaune. Et pourtant, ses atours devraient faire tourner les têtes de tous les amoureux des grands terroirs viticoles. Le Mâconnais est en effet et avant tout une pure merveille pour qui daigne s’y arrêter. Les anfractuosités qui jalonnent ce vaste territoire couvrant 6300 hectares sont un stimulateur de curiosité. Jalonnées de petits villages désarmant de charme et de tradition, les vignes font entrer le voyageur dans un monde délicieux. Les flâneries le mèneront sans doute à l’exceptionnelle abbaye de Cluny, autrefois plus grand édifice de la chrétienté et à l’origine du développement de la viticulture dans la région. Ou peut-être aux grilles de l’un des châteaux de la région où l’illustre Lamartine a laissé son souvenir. Lui, l’homme du pays qui fut en son temps un grand propriétaire viticole, passa par Mâcon, Milly, Pierreclos mais aussi le château de Montceau à Prissé. En marge de cette bâtisse, le touchant pavillon des Girondins que le poète avait surnommé « la solitude ». Un lieu emprunt de sérénité où il pouvait se retirer à l’écart de sa demeure pour créer, parfois en charmante compagnie…

Les incontournables Vignerons des Terres Secrètes

Ce petit pavillon est le symbole de l’un des principaux acteurs viticoles de la région, les Vignerons des Terres Secrètes. L’une des plus anciennes caves coopératives de France qui fête cette année ses 90 ans. Une structure parfaitement dans l’ère du temps qui permet de découvrir toute la richesse de la diversité des appellations du Mâconnais. Que ce soit sur Pouilly-Fuissé, Saint-Véran ou bien encore Mâcon, la cave s’évertue depuis des décennies à identifier les parcelles les plus qualitatives. Un travail de moine en écho avec le passé et qui a permis de créer une gamme de vins très précis dont le prix paraît presque indécent en regard de la qualité. Le Saint-Véran « Croix de Montceau » 2015 (10,40€) est un modèle de puissance, de largeur mais sans aucun écueil de lourdeur. Fraicheur et sapidité sont au rendez-vous, nouveaux marqueurs de ces vins du sud de la Bourgogne qui n’ont jamais été aussi élégants. Le Saint-Véran « Les Cras » 2015 (12,50€) s’inscrit dans cette même lignée mais avec encore un surcroît de complexité, de plénitude. Un vin magnifique de tension. Les rouges, minoritaires, sont aussi de très belle facture. Le Mâcon Pierreclos 2015 (7,75€) est une expérience des plus plaisantes avec son nez de framboise séducteur et une chair acidulée au bon potentiel de vieillissement. Autant de découvertes qui pourront être faîtes à partir du gîte des Vignerons des Terres Secrètes. Une très agréable maison de 1906, pouvant loger de 11 à 34 personnes à quelques dizaines de mètres de la cave. En bordure de la voie verte, il ne restera plus qu’à aller sillonner les chemins de randonnée qui ont été aménagés entre les vignes.