Ci-dessus : Greg Lambrecht (photo JM Brouard)
Ci-dessus : Greg Lambrecht (photo JM Brouard)

L’entreprise américaine n’en finit plus d’innover. Après avoir révolutionné la consommation de vins tranquilles, un tout nouveau dispositif permet de déguster des effervescents sur plusieurs semaines… Explication.

C’était un secret de Polichinelle. Depuis des années, Greg Lambrecht, le fondateur de Coravin souhaitait mettre au point un dispositif permettant de conserver plusieurs semaines une bouteille ouverte de vins effervescents. Son nom ? Coravin Sparkling. Le pari était particulièrement complexe. Et les solutions déjà utilisées pour les différents outils de la gamme ne fonctionnaient pas. En effet, habituellement, tous les Coravin permettent d’insérer une aiguille chirurgicale dans le bouchon, de verser la quantité de vin tranquille souhaitée et de remplacer l’air dans la bouteille par de l’argon, un gaz inerte protégeant de l’oxydation. Mais dans le cas présent, le défi était double. La pression dans une bouteille de vin effervescent ne permet évidemment pas de percer le bouchon. Par ailleurs, les tests qui ont été menés par les équipes en interne ont montré l’inefficacité de l’argon pour maintenir la même qualité de bulles dans le temps. D’où une toute nouvelle approche adoptée. Le consommateur devra ici ouvrir la bouteille, conservant le plaisir du fameux “pop”. Une fois la quantité de champagne, crémant, Clairette ou autre Cava servie, il suffit alors de positionner sur la bouteille le bouchon Sparkling et de le fixer avec la poignée dédiée. Ce bouchon est un bijou de technicité puisqu’il peut s’adapter sur n’importe quel modèle de bouteille de 75cl et de 150cl, notamment les bouteilles de formes particulières des cuvées haut-de-gamme. Grâce à cela, la pression dans la bouteille peut être maintenue à un niveau idéal de 3,79 bars. Pour ce faire, il convient de disposer le chargeur Sparkling sur le bouchon afin d’injecter dans la bouteille la juste dose de Co2 pur, de qualité industrielle. Ainsi protégé, l’amateur pourra déguster le vin pendant 2 semaines. A chaque envie, il suffit d’ôter le bouchon et in fine de réitérer l’opération d’introduction de gaz.

Un résultat à la hauteur des attentes

Pour être sûr de l’efficacité de ce Coravin Sparkling, nous avons participé à une dégustation qui proposait de goûter à l’aveugle plusieurs bouteilles de champagne Veuve Cliquot sans savoir la ou lesquelles avaient été coravinées. Et autant le dire tout de go, la différence entre une bouteille coravinée 2 semaines et une bouteilles fraîchement ouverte, les sensations sont quasiment identiques. Si l’on cherche véritablement un écart, la matière en bouche de la bouteille coravinée s’est avérée un soupçon moins fondue. Mais la perception était quasiment identique. Comme le confie Greg, toujours aussi confiant dans la qualité de ses produits, “ce n’est pas le système Coravin Sparkling qui peut s’avérer problématique, mais le verre dans lequel vous servez le champagne”. Une réalité qui s’est confirmée au cours de la dégustation puisqu’une même bouteille versée dans 2 verres de modèle identique ont conduit à des résultats diamétralement opposés, l’un des champagnes s’avérant très en deçà des autres. Finalement, c’est un bel enseignement puisque cela nous rappelle que tout n’est pas maîtrisable dans l’univers du vin faisant évidemment toute sa magie ! En tout cas, ce nouveau Coravin Sparkling est disponible depuis le 1er septembre sur www.coravin.fr et dans tous les points de vente associés au prix de 449,99€. De quoi totalement modifier la manière de déguster des vins effervescents et enfin de ne plus les cantonner à une consommation festive.