Photo: JM Brouard
Photo: JM Brouard

Les trublions du monde des spiritueux ont encore frappé. Et ils font mouche avec ce rhum premium qui devrait fort secouer le monde des rhums arrangés en créant une nouvelle référence.

Si vous n’avez pas suivi l’aventure, elle tient en une date: 2015. C’est l’année de lancement des Bienheureux qui se sont évertués depuis, avec un succès grandissant, à imposer des produits artisanaux de très grande qualité. Des whiskies évidemment avec la gamme Bellevoye, mais aussi du rhum. « El pasador de Oro » est un assemblage très équilibré de rhums du Guatemala qui montre qu’il est possible de conjuguer intensité aromatique avec finesse de texture et sucrosité parfaitement intégrée. La gamme proposait jusqu’ici la version « 50 » qui était embouteillée à 50%. Mais ce produit n’a pas vraiment trouvé son public. Arrêté, le voici remplacé par une création dénommée « Pasión » qui joue sur la polysémie du mot. Version fruits de la passion bien sûr puisqu’il s’agit d’un rhum infusé avec ce fruit exotique si caractéristique. Mais aussi de la passion brute car cet alcool titrant 35% s’annonce comme une réussite annoncée qui devrait séduire tant les barmen pour leurs cocktails que les amateurs qui le dégusteront par exemple en digestif.

Un nouvel écrin pour un produit d’un bel équilibre

Ce « Pasión » a été pensé comme un produit très qualitatif et haut-de-gamme dont la base n’est autre que le rhum Gran Reserva d’El Pasador de Oro. Après des tests infructueux avec de la banane et de la mangue, les équipes ont alors sélectionné une variété particulière de fruit de la passion. Mais celui-ci ne saurait être utilisé directement comme dans bons nombre de rhums arrangés (qui, soit dit en passant, sont préparés avec de simples rhums blancs). Un processus de maturation permet d’obtenir le juste degré d’intensité de fruité tout en conservant suffisamment de chair. Il est alors pressé et le jus est séparé des pépins. Chaque partie est infusée directement et séparément dans du Gran Reserva afin d’éviter toute oxydation préjudiciable. Une fois la juste aromatisation obtenue, un assemblage est alors effectué à partir des deux cuvées dans une proportion gardée secrète, et ce afin d’équilibrer leur personnalité respective (expressivité différente de l’acidité, de l’âpreté…).

Le résultat est très flatteur, offrant un nez bien marqué par le fruit de la passion mais sans écraser totalement le rhum. Ce dernier conserve toute sa place en bouche et livre une danse sensuelle et très élégante avec le fruité. La fraîcheur de l’ensemble est appréciable et de jolies notes d’épices douces s’expriment en finale. Et pour accueillir ce nouveau venu, il fallait un écrin digne de ce nom. La bouteille classique d’El Pasador de Oro a donc été affinée. Elle est plus élancée tout en conservant sa forme de cœur stylisé. L’étiquette orange du « 50 » a été conservée et recentrée pour une apparence plus premium. Sortie imminente au prix de 59€ la bouteille.