L’AOC des Grés de Montpellier vient de rejoindre le club des appellations du Languedoc qui choisissent leurs représentants, en sortant son premier top 10 sur le millésime 2016.

L’AOC Fitou a ses 12 Ambassadeurs, l’AOC Cabardès ses 10 Remarquables, l’AOC Saint Chinian ses Virtuoses, les vins de Pays d’Oc la Collection. L’AOC des Grés de Montpellier a décidé, pour la première fois, de désigner, sur le millésime 2016, 10 vins qui porteront sa couleur : le rouge. Alexandre Thouroude, directeur des Grés de Montpellier, a mis en place cette première pour faire une photographie de l’appellation. Une fois les vendanges terminées, il a organisé une dégustation dans les règles de l’art : appel à échantillon, dégustation à l’aveugle par un jury mélangeant vignerons, cavistes, professionnels du vin, journalistes et blogueurs, pour retenir dix cuvées parmi une cinquantaine, et cerner l’identité de cette appellation qui a 15 ans.

Les grès désignent en occitan ces reliefs caillouteux propices à la viticulture. Sur ce terroir où naitra la ville de Montpellier en 985, la vigne pousse depuis l’époque romaine. Les vestiges archéologiques trouvés sur le site de Lattara, aujourd’hui Lattes, à quelques kilomètres de Montpellier, en témoignent. L’appellation Grés de Montpellier est reconnue depuis le millésime 2002. Elle s’étend de part et d’autre de Montpellier, sur une bande de 60 km parallèle au littoral et regroupe 46 communes en 4 terroirs : La Méjanelle, Saint-Christol, Saint-Drezery, Saint-Georges-d’Orques. Leurs sols, les « grés », sont pauvres et caillouteux, leur climat tempéré avec une bonne amplitude thermique. Syrah, grenache et mourvèdre composent les cépages principaux, le carignan, en cépage complémentaire. Une soixantaine de vignerons cultivent 300 hectares, ce qui laisse un bon potentiel d’expression.

L’impression générale de la dégustation est celle d’une grande homogénéité entre les vins, de la finesse, de l’élégance, et pour tous un vrai potentiel de garde – jusqu’à 10 ans. A noter aussi : la moitié du Top 10 est en agriculture biologique, l’autre en raisonnée ou conversion. Voici ce premier Top 10 pour le millésime 2016 des Grès de Montpellier :

Domaine de Roquemale, cuvée Léma (agriculture biologique)
Château Saint Martin de la Garrigue (agriculture raisonnée Terra Vitis)
Château de Flaugergues, Les Galets (agriculture raisonnée)
Mas du Ministre, La Banquière (agriculture raisonnée)
Clos de l’Amandaie, Huis Clos (conversion en agriculture biologique)
Cour Saint Vincent, Mille Pierres (agriculture biologique)
Domaine de Saumarez, Trinitas (agriculture biologique)
Domaine Siléne des Peyrals, Siléne (agriculture biologique)
Mas du Novi, l’Aigue de Novi (agriculture biologique)
Vignobles Paul Mas, Silenus (agriculture raisonnée)

En prévision du top 10 de 2020, Alexandre Thouroude donne sa première impression du millésime 2018. « Le volume est inférieur de 30% à une année normale mais la qualité est au rendez-vous. Il n’y a pas eu de blocage des maturités, les carignans et les grenaches sont très beaux. Les premières dégustations de bruts de cuve donne des tanins d’une grande finesse, ce qui sera peut être la caractéristique du millésime. »

www.gres-de-montpellier.com