En Côte Chalonnaise, on célèbre la fin des vendanges du 18 au 20 octobre. La Paulée de Chalon-sur-Saône est une occasion de célébrer le vin, bien sûr, mais aussi d’honorer l’autre “invention” locale : la photographie.

Chalon-sur-Saône est la ville qui a donné son nom à l’un des cinq grands vignobles bourguignons : la Côte chalonnaise. C’est aussi la ville de l’ingénieur français qui a inventé la photographie : Nicéphore Niépce. La 20e édition de la Paulée de la Côte chalonnaise fait cette année honneur aux deux “monuments” locaux.

La Paulée est ancrée dans le patrimoine culturel et viticole de la Bourgogne comme étant la fête de fin des vendanges. La ville de Chalon-sur-Saône, les confréries vineuses et les vignerons proposeront de multiples animations et dégustations tout au long du parcours le samedi et le dimanche. Les amateurs de vin pourront se familiariser avec les 5 appellations villages de la côte : Montagny, Givry, Mercurey, Rully et Bouzeron, ainsi qu’avec les appellations régionales Bourgogne Côte Chalonnaise et Crémant de Bourgogne.

Chalon-sur-Saône deviendra, le temps d’un week-end, une exposition à ciel ouvert avec la mise en avant du travail de Jon Wyand, photographe anglais, spécialiste du vin, accompagné de l’écrivain Emmanuel Mère, à l’occasion de la sortie de leur ouvrage « 4 saisons en Côte chalonnaise, Au hasard des rencontres » (paru le 24 septembre chez Bamboo édition). Panoramas remarquables, villages typiques en pierres, hommes et femmes passionnés… Une mise en lumière particulièrement réussie d’un vignoble qui mérite d’être davantage connu.

Enfin, quand les vins sont là, la grande gastronomie n’est pas loin. Le chef étoilé de l’Amaryllis, Cédric Burtin, concoctera le menu d’un grand dîner donné le samedi soir au Salon du Colisée. Les vignerons iront de table en table pour faire déguster leurs meilleurs crus.

Vente de kits sous le chapiteau installé place de l’Hôtel-de-Ville (5€)

www.paulee-cote-chalonnaise.fr