Les votes des assemblées générales de Sainte-Foy et des Côtes de Bordeaux viennent d’officialiser l’entrée de l’appellation dans cette union.

Il aura fallu 7 ans à l’appellation Sainte-Foy pour rejoindre (enfin) la grande famille des Côtes de Bordeaux. Après Blaye, Cadillac, Francs et Castillon, l’appellation sera donc la cinquième partie de cet ensemble énergique qui représente à lui seul 10000 hectares de vignes, soit environ 10% du vignoble bordelais. Cette arrivée est plus symbolique que significative en termes d’évolution des volumes car, comme le rappelle Nadine Picant, propriétaire du château Hostens-Picant, « seule une trentaine de vignerons déclare des vins avec cette appellation ».
Ce ne sont donc que 350 hectares qui viennent s’ajouter à l’ensemble déjà existant mais Sainte-Foy dispose d’un potentiel total de plantation de 3000 hectares pour ce qui concerne les Côtes de Bordeaux. Ce petit poucet (à égalité avec Francs) pourra donc monter progressivement en puissance dans les années à venir. Les Côtes de Bordeaux marquent donc une fois de plus leur dynamisme et ne font pas mentir Stéphane Héraud, président de l’union des Côtes, lorsqu’il déclare « ça bouge dans les Côtes ».

Les questions d’environnement et d’œnotourisme sont ainsi au centre de projets multiples. De nombreux vignerons sont par exemple accompagnés dans leur démarche de développement durable passant par la certification Terra Vitis. Jean Médeville, président de Cadillac-Côtes de Bordeaux, rappelle par ailleurs que « des essais ont lieu actuellement dans les centres œnologiques afin d’étudier la nutrition de la vigne pour permettre une meilleure résistance de cette dernière » dans une optique de limitation de l’apport d’intrants dans sa culture. En matière de communication et d’œnotourisme, les Côtes misent en outre sur une approche de proximité avec les consommateurs. C’est tout le sens de manifestations comme « J’irai déguster chez vous » organisée en avril dernier par Castillon ou « Blaye au comptoir » qui se tiendra fin septembre à Paris. Plus que jamais, les Côtes de Bordeaux donnent une image moderne de Bordeaux et sont à redécouvrir pour leurs excellents rapports qualité-prix.