Le groupe coopératif Tutiac, fort d’une quinzaine d’appellations bordelaises, monte en puissance ses vins estampillés ZRP (Zéro Résidus Pesticides), notamment via un contrat avec Les Mousquetaires, et développe sa gamme de monocépages Origines.

« Notre force est d’être avec nos 520 vignerons et 15 appellations que nous suivons du vignoble à la commercialisation, rappelle Eric Hénaux, directeur du groupe coopératif. Sur les 70% de vins achetés en Grande Distribution, nous sommes présents à 85% sur les AOP bordelaises. Nous sommes les premiers producteurs de blancs (avec 32-33 000 hl/an sur un total de 300 000), le premier producteur de vins AOC en France et leader en Côtes de Bordeaux ». C’est sans doute cette force de frappe qu’est venue chercher la Fiée des Lois, filiale Vins du groupe Agromousquetaires (Intermarché) pour proposer deux marques de distributeur (Expert-Club) estampillées du nouveau logo ZRP (Zéro Résidu de Pesticides) créé en 2018. Tutiac travaille avec Fiée des Lois depuis une vingtaine d’années mais ce nouveau contrat sur cinq ans porte sur plusieurs centaines de milliers de cols (l’objectif est de 140 000 la première année) pour proposer un bordeaux rouge, un côtes-de-bourg rouge et un bordeaux rosé (entre 4 et 5,20€ soit environ un surcoût de 20 à 30%). « Nous croyons en ce nouveau label dont nous sommes l’un des pionniers parce qu’il est plus transversal que les autres – il vient des fruits et légumes et il est devenu multi-rayons. Sans doute la raison pour laquelle il a gagné 40% de notoriété en seulement trois ans. De plus, la dénomination est très parlante et n’a pas besoin d’être expliquée au consommateur. ». Eric Hénaux estime également que le principe d’une obligation de moyens mais surtout de résultats avec des analyses de résidus par lot se révèle un excellent « juge de paix » et qu’il « minimise les risques pour le viticulteur qui peut sauver une parcelle en cas de traitement sur une année particulièrement difficile, ce qui n’est pas le cas en bio où tout est remis en cause au premier traitement hors cahier des charges ». Actuellement le bio représente 12% des surfaces de Tutiac (620 ha sur les 5400 au total en 2022) et ZRP avoisine les 25%. Des vins estampillés ZRP pourraient également se faire une place chez d’autres enseignes (Auchan, Système U, Leclerc)… « L’objectif est de devenir le principal référent en vins ZRP » conclut le directeur de Tutiac.

Origines en monocépages

Par ailleurs, une nouvelle référence vient de rejoindre la gamme Origines de la cave de Tutiac, le petit verdot que l’on retrouve en général plutôt minoritaire dans les assemblages (18€). En tant que cépage secondaire, il n’est d’ailleurs pas autorisé en 100% en Blaye-Côtes de Bordeaux d’où proviennent les raisins et a donc du être déclaré en Bordeaux générique. La gamme vinifiée par l’œnologue de la maison, Paul Oui, compte désormais huit références, toutes en monocépages sauf l’Intégrale en Blaye Côtes-de-Bordeaux, assemblage des meilleurs rangs de vignes des meilleures parcelles de merlot, cabernet sauvignon et petit verdot, en vendanges manuelles et comme son nom l’indique en vinification intégrale en barriques de 400 l. (25€)