Vincent Mulliez, propriétaire du Château Belle-Vue, en Haut-Médoc est décédé cette semaine à l’âge de 44 ans.

Nous avions eu l’occasion de l’interviewer pour Terredevins.com (pour relire son interview, cliquez ici), Vincent Mulliez avait dirigé la banque JP Morgan à Londres avant de réaliser un rêve et de devenir vigneron. Il avait également créé une société de conseil en fusions-acquisitions spécialisée dans le secteur vinicole. Il avait su s’entourer d’une équipe brillante qui poursuit ses projets et le Château Belle-Vue devrait maintenir son ascension, grâce aussi à son terroir, au sud du Médoc, aux portes de l’appellation Margaux, et à son encépagement particulier marqué par une forte présence de Petit Verdot (20 %).

On retient que Vincent Mulliez s’engageait sans retenue dans toutes ses entreprises, et quand on lui parlait de passion du vin il répondait “Passion, c’est le mot joli, mais il y a aussi rigueur et exigence : le vin c’est du rêve à la fin. Pour le faire il faut de la détermination et l’absence de concessions.”