Et si cet été, l’on proposait une petite alternative au sempiternel “rosé de plage” (ou de piscine) ? Voici 3 champagnes à déguster aux jours les plus chauds de l’année. Fraîcheur au rendez-vous.

Outre le célèbre Moët & Chandon Ice Imperial précurseur (voir l’article consacré à ce sujet dans “Terre de Vins” actuellement en kiosques), le champagne est devenu « furieusement tendance » pour les cocktails et apéritifs en retour de plage.

De par ses caractéristiques intrinsèques – bulles, fraîcheur, arômes désaltérants et alcool modéré – le champagne est un bon compagnon des dégustations estivales.
Conscients du potentiel de ce créneau, les Champenois ont travaillé des produits fruités, ronds, plaisants même à très basse température de service, et adaptés à une consommation décomplexée.

Revue de détail

Lanson dévoile son « White label », une cuvée équilibrée entre les 3 cépages champenois (chardonnay, pinot noir, pinot meunier). La non-fermentation malolactique met en avant les arômes originels du fruit et le dosage particulier (28 g/l) favorise la circulation des arômes, pour un champagne marqué par les fleurs blanches et la poire d’été. Il sera servi dans de nombreux bars de la Côte et chez les cavistes (prix conseillé 32 €).

Le Moorea, le célèbre établissement de la plage de Pampelonne (Var), a pour sa part choisi de créer une bouteille spécifique pour ses clients. Avec le Champagne Malard, il a élaboré cette cuvée unique parée d’un sleeve au design or et à la texture sablée. A l’intérieur, le champagne vif et droit aux notes de fleurs blanches et d’agrumes a été conçu pour s’accorder notamment avec les makis croustillants ou les tempuras de gambas de la carte du Moorea (prix de la bouteille à la carte, 120 €).

Située à Vincelles au cœur d’un berceau historique du pinot meunier, le champagne H.Blin a su utiliser toutes les possibilités de ce cépage au fruité tout en velours pour élaborer un champagne 100% été. Son « Rosé Plage » est à déguster in situ grâce à un seau à glace et des flûtes à champagne incassables. Ce rosé accompagnera volontiers des tapas exotiques aux accents épicés comme en proposent les cuisines indienne, libanaise ou marocaine (prix indicatif 55 €).