Pour la deuxième année, le Concours des vins Terre de vins a décerné en mai dernier ses médailles d’or et d’argent. Près de 1 500 échantillons venus de toute la France ont été dégustés à l’aveugle par un jury qui a récompensé 198 médaillés d’argent et 260 médaillés d’or. Parmi eux, la rédaction de Terre de vins a distingué 21 coups de cœur. 21 « super-champions » que nous vous présentons sur terredevins.com, au rythme d’un par semaine.

Château de la Greffière – Vieilles Vignes 2018 (HVE)
Mâcon-La-Roche-Vineuse

Un chardonnay élégant sur des notes gourmandes, florales et exotiques où se révèlent l’ananas rôti, les agrumes et la noisette grillée. Texture charnue et finale saline. Indispensable, abordable et digne des plus grands.
Avec une truite meunière, beignets de fleurs de courgette.
11 €
Site internet
Ce commentaire est signé de la rédaction

Château de la Greffière, lieu de vin et de vie
Belle bâtisse édifiée en 1830, le Château de la Greffière est d’abord un lieu de vie : celui de la famille Greuzard. Dans le Mâconnais, sur la commune de La Roche Vineuse, le domaine de 60 hectares a été acquis en 1924. C’est désormais Xavier Greuzard qui en a pris les rênes, à la suite de ses parents Vincent et Isabelle. Il est secondé depuis peu par son beau-frère Gaylord Petrillo, en charge de la partie commerciale et œnotouristique. Au Château de la Greffière, les vins sont donc une affaire de famille. Près de 250 000 bouteilles sont produites par an dans huit appellations (Mâcon, Saint-Véran ou encore Saint-Amour). Et parmi la douzaine de cuvées (dont un Crémant de Bourgogne), chacune a son histoire. Par exemple, raconte Gaylord Petrillo, c’est Isabelle Greuzard, qui déteste les boisés trop marqués, qui a créé cette cuvée Vieilles Vignes, sous appellation Mâcon-La Roche-Vineuse. D’où une constante recherche de finesse dans l’élevage en fûts de chêne. « C’est une cuvée qui évolue : nous avons investi dans des foudres de 50 hectolitres pour un boisé encore moins perceptible. » Le travail dans les vignes aussi évolue. Xavier Greuzard a décidé de passer à la viticulture biologique sur les huit hectares du second domaine familial, le Château des Bois, à Sologny. Un coup d’essai pour maîtriser la conduite en bio, avant de l’appliquer à l’ensemble du vignoble.