Pour sa quatrième édition, le Concours des vins Terre de vins a passé au crible pas moins de 2 483 échantillons avant de rendre son verdict : 811 cuvées médaillées, dont 498 médailles d’or. Parmi les médaillés d’or, la rédaction a sélectionné ses 27 coups de cœur. Des « super champions » que nous vous présentons au rythme de deux par semaine.

Château Val-Joanis – Cuvée Château Blanc 2021 (9.90€)

Retenu pour son potentiel ! Certes, cette cuvée est aujourd’hui plaisante et tout en tendresse, mais elle excite aussi notre curiosité quant à son avenir. Il y a une texture, une densité, un équilibre, une palette savoureuse et délicate (fruits blancs et fleurs blanches) qui va traverser le temps et s’épanouir encore. Val Joanis est un vaste domaine, entre 250 et 400 mètres d’altitude, et ce vin en bénéficie à plein, son équilibre est parfait (bravo les vinificateurs).

On le déguste avec : Raie aux câpres.

Château Val-Joanis (84)

La « Renaissance d’un grand nom du Lubéron » clame Hervé Lasserre, son Directeur Général. Situé à Pertuis, à 20kms au Nord d’Aix-en-Provence, ce domaine, repris en 2011 par Léonard Roozen, aurait été fondé en 1567 sur les ruines d’une ancienne villa romaine. Sur 400 ha d’un seul tenant, dont 100 de vignes, il est un des rares à être en plein cœur du Parc Naturel Régional du Lubéron. Sur ses sols caillouteux, argilo-calcaires et de galets roulés, on y trouve également des cultures céréalières, des oliviers et des forêts. Le château a été labellisé “jardin remarquable“ en 2005 et “jardin de l’année“ en 2008.

Les trois couleurs sont présentes, pour une vingtaine de références. Les cépages sont traditionnels mais aussi plus exotiques (Gamay, Merlot, Chardonnay, Petit Manseng) et le vignoble est certifié HVE3. L’altitude comprise entre 200 et 400 mètres confère à l’ensemble des vins une belle fraîcheur.

De nombreux événements (mariages, concerts, séminaires…) sont organisés sur ce lieu exceptionnel, dont les “Apéros de Val Jo“ qui accueillent jusqu’à 600 personnes chaque mercredi en été.

Domaine Serge Laloue – Sancerre Rouge 2020 (15.10€)

En conversion bio depuis 2019, ce sancerre se veut accessible à tous. Ici, pas de filtration pour plus de concentration et d’expression du fruit. Les notes de mûre, de prune d’ente, de réglisse et un soupçon de cannelle se mêlent dans un riche bouquet. La bouche présente une matière velours, très agréable, avec une belle buvabilité. On en redemande !

On le déguste avec : Risotto de butternut et lard fumé.

Domaine Serge Laloue (18)

Située sur une faille géologique à Thauvenay, sur la partie la plus à l’Est de l’appellation, cette propriété familiale est dirigée par Christine, et son frère Franck, qui ont pris la suite de leur père. D’une surface de 21 ha en AOC Sancerre, dont 16 hectares en cépage sauvignon et 5 en pinot noir, ses terroirs sont argilo-calcaires, pierreux et calcaires, avec beaucoup de silex. La certification en agriculture biologique a été initiée en 2019 et le millésime 2023 accueillera ses premiers vins bio. La propriété dispose d’un outil de travail flambant neuf, avec la mise en service de la nouvelle cuverie à l’occasion des vendanges 2022. L’exploitation parcellaire se développe, avec une diversification des contenants pour l’élevage des vins : foudres en bois, amphores ou œufs béton. Cela permet d’obtenir une palette de textures en bouche, qui laisse entrevoir des pistes de travail illimitées. Le Domaine Serge Laloue est appelé à rester durablement dans la famille. L’attachement au lieu est fort, y compris chez les nouvelles générations. « Nous sommes fiers d’être ici. Il y a beaucoup d’échanges entre vignerons et la jeunesse est très impliquée. Sancerre est une pépite, renommée pour ses blancs, mais avec un rouge digeste, fin, se mariant avec beaucoup de choses et qui mérite qu’on s’y intéresse. »