Que reste-t-il du « French Claret », ce rouge léger qui fit la gloire de Bordeaux et dont les Anglais étaient friands dès le Moyen Âge ? Un temps menacé de ringardisation par l’essor des rosés pâles sous influence provençale, le clairet revient sur le devant de la scène, grâce au talent de quelques vignerons qui n’ont jamais cessé d’y croire. Voici 4 cuvées pour le (re)découvrir, extraites de Terre de vins n°78, actuellement en kiosque.

Château La Freynelle
Bordeaux Clairet 2021
6,50 €

Situé à Daignac, dans l’Entre-deux-Mers, le château La Freynelle est conduit par Véronique Barthe, qui incarne la septième génération à la tête de cette propriété de 80 hectares. Sa gamme se déploie sur les trois couleurs « classiques » (rouge, blanc, rosé) et défend fièrement ce clairet 100 % cabernet sauvignon. Robe intense de grenadine aux reflets violine, nez appétissant de confiture de cerises et de framboises, bouche droite et désaltérante portée par un fruit pulpeux où se discerne le cassis et une fine note pâtissière et où se devinent des amers de tarte à la rhubarbe… C’est un vin de gourmandise et de plaisir, rehaussé par une pointe d’épice.
• Avec une tarte aux tomates et parmesan.

33420 Daignac
05 57 84 55 90 – vbarthe.com

Château Turcaud
Bordeaux Clairet 2021
6,50 €

Est-il besoin de présenter le château Turcaud ? Cette figure de proue de l’Entre-deux-Mers a pris son essor il y a un demi-siècle grâce à la famille Robert. C’est la deuxième génération qui est aujourd’hui aux manettes, incarnée par Isabelle et Stéphane Le May. Le vignoble, qui s’étend sur une cinquantaine d’hectares, est célèbre pour ses blancs, mais toute la gamme mérite le détour, à commencer par ce clairet : un 41 % merlot, 23 % cabernet sauvignon, 36 % cabernet franc ,à la belle couleur soutenue et éclatante, annonçant un nez de fruit rouge explosif et tonique. En bouche, la matière est très équilibrée, entre un fruit opulent, charnu, sensuel, et une jolie trame acide qui propulse l’ensemble et évoque l’orange amère en finale.
• Avec un tajine d’agneau aux artichauts et petits pois.
33670 La Sauve
05 56 23 04 41 – chateauturcaud.com

Château Haut-Mongeat
Le Clairet du Mongeat 2021 (AB)
8 €

À la suite de son père Bernard, Isabelle Mongeat perpétue l’aventure de ce domaine familial situé à Génissac : 14 hectares – dont 4 hectares sur les Graves de Vayres – convertis à l’agriculture biologique. Ce clairet 100 % merlot se veut « un vin qui révèle une terre unique » entre « rondeur, partage et audace ». La robe d’un joli rubis exhale de délicats arômes floraux, mâtinés de fraise des bois. La bouche est bien droite, déroulant un fruit net et précis autour d’une bonne arête acide, sans fioritures ni une opulence démesurée mais avec un côté franc et digeste. On distingue quelques notes de fruit à noyau et de zeste d’orange sur la finale, pour une conclusion rafraîchissante.
• Avec des tomates farcies.
33420 Génissac
05 57 24 47 55 – chateauhautmongeat.com

Château Ballan Larquette
Bordeaux Clairet 2020
10,50 €

Fleuron des vignobles Chaigne, exploitation familiale d’une trentaine d’hectares ancrée à Saint-Laurent-du-Bois dans l’Entre-deux-Mers depuis l’après Seconde Guerre mondiale, le château Ballan Larquette (en conversion bio depuis 2019) se décline en rouge, blanc sec et moelleux, rosé et clairet. Ce dernier est un 100 % cabernet sauvignon né sur sol argilo-calcaire, s’avançant sur une robe d’un rubis intense et profond, très séducteur, tout comme son nez finement vineux et épicé. Le bourgeon de cassis s’exprime en diable, et nous invite à croquer dans un fruit charnu tout juste teinté d’une note de bâton de réglisse. Fort jolie texture, tendre et sapide, très caressante. C’est un vrai vin de dégustation, complet, ample, gourmand et énergique. Un authentique coup de cœur, on en redemande !
• Avec un bœuf aux champignons noirs.
33540 Saint-Laurent-du-Bois
05 56 76 46 02 – chaigne.fr