Autrefois dans l’ombre du chardonnay, relégué au rang de « petit » vin d’apéritif, le cépage bourguignon rayonne à nouveau par lui-même. Cette variété aux mille facettes, fidèle traductrice des terroirs, peut se révéler complexe sans perdre son caractère digeste. Un blanc dans l’ère du temps, bien défendu par l’association des Aligoteurs. Voici 4 cuvées pour faire connaissance, retrouvez-en 4 supplémentaires dans Terre de vins N°77.

Bret Brothers (Biodynamie)
Aligato 2020
Bourgogne aligoté
20 €

L’inspiration japonaise du contenant sied on ne peut mieux au contenu. Maîtrise, complexité et énergie se dégagent de cette cuvée en biodynamie, vinifiée sans soufre. De quoi plaire aux palais les plus exigeants du pays du Soleil-Levant. Le nez offre une approche mûre et gourmande, sur la poire Williams et la Granny Smith. On retrouve cette aromatique en bouche, ainsi qu’un caractère iodé intense, avec des accents citronnés, pour un ensemble ciselé, tendu, vibrant et d’une grande longueur. La recette de cette micro-cuvée ? Un joli terroir au pied de la roche de Vergisson, un millésime concentré et le talent des frères Bret.
• Avec un assortiment de sushis.
Site internet

Dureuil-Janthial
Bourgogne aligoté 2019
11 €

Son berceau – un coteau de cailloux et d’argiles rouges –, fait partie des meilleurs terroirs de Rully pour le pinot noir. Manifestement, l’aligoté s’y plaît aussi. Le millésime 2019 aidant, la cuvée se distingue par une belle maturité et un fruité intense, de pomme et de poire juteuses. L’élevage long, pour partie en fûts patinés, apporte harmonie et complexité. On apprécie son côté beurré et brioché, ainsi que sa délicate sucrosité, le tout bien contrebalancé par une finale iodée salivante. Un aligoté généreux, apte à vieillir quelques années.
• Avec un lapin en gelée.
Site internet

Pablo et Vincent Chevrot (AB)
Tilleul 2019
Bourgogne aligoté
23 €

C’est la magie de l’aligoté : malgré une année solaire, réputée pour sa concentration, cette cuvée reste élégante de bout en bout. Le nez présente des effluves d’agrumes, fleurs et épices douces. En bouche, la fraîcheur est toujours de mise, autour du citron vert et des fruits d’automne, avec une salinité intense en filigrane. Enfin, la finale trahit un des secrets de la cuvée : des ceps de 80 ans et plus, qui apportent une touche tannique typique, prolongeant cette sensation digeste et énergique. Une belle réussite de ce domaine familial adepte du labour à cheval. À garder quelques années si possible.
• Avec des saint-jacques poêlées.
Site internet

Olivier Morin
Bourgogne aligoté 2018
11 €

Issue d’un domaine familial en culture raisonnée, à Chitry, non loin de Chablis, cette cuvée traduit la fraîcheur de la Bourgogne du nord. La délicatesse est de mise avec de beaux accents floraux et quelques notes d’agrumes. Un caractère vif, bien équilibré par une touche beurrée, qui confère volume et onctuosité, le tout s’étirant longuement en bouche. Ciselé et harmonieux, c’est un blanc accessible qui permettra un grand choix d’accords mets et vins, de l’apéritif aux fromages affinés.
• Avec des escargots en croûte.
Site internet