Dans son numéro de mars/avril, Terre de vins a dégusté pour vous les cuvées des appellations du Sud-Ouest (hors Cahors, qui fera l’objet d’une future session), labellisées pour leurs pratiques respectueuses de l’environnement. Connues pour leur tannicité assumée, ces AOC ont négocié un virage décisif vers plus de respect du fruit, dans le verre et dans les vignes. Pari gagné comme le prouvent les nombreux de cœur retenus par nos dégustateurs, parmi lesquels ces quatre représentants de Madiran.

Cette dégustation est à retrouver dans Terre de vins n°70 et sur notre kiosque digital.

Château Viella – Prestige 2017 (HVE)
13 €

Sa robe dense, intense, profonde, se place d’emblée sur le registre de la sensualité. On plonge alors le nez dans des arômes de fruit noir bien mûr – cerise bigarreau, crème de cassis – agrémentés de légères notes de tabac brun. Une certaine richesse se devine, mais aussi beaucoup de classe. La bouche est concentrée, dotée d’une matière pleine, charnue, c’est un 100 % tannat dans toute sa splendeur, mais ourlé de tanins très élégants et porté par une très belle trame acide. Un superbe équilibre traverse ce vin, qui se conclut sur de fines notes cacaotées et de séduisants amers d’orange sanguine. Grand potentiel de garde.
• Avec une cuisse de sanglier, marinée au Byrrh et lentement cuite à basse température.
Site internet

Domaine Labranche Laffont – Vieilles Vignes 2016 (AB)
15,50 €

Christine Dupuy fait mouche et décroche un coup de cœur du jury avec ce 100 % tannat élevé 12 mois en barriques puis 18 mois supplémentaires en cuve béton. Quelle complexité ! Derrière la première impression de cerise et pruneau à l’eau-de-vie se révèle une bouche tendue, sanguine, énergique. Une puissance naturelle mais maîtrisée, pour un vin vertical, élancé, à la chair juteuse et aux tanins finement ciselés. L’ensemble demande encore quelques années pour se fondre parfaitement et nécessite aujourd’hui un long carafage, mais c’est un vin très abouti, à la persistance prometteuse.
• Salmis de palombe.
Site internet

Domaine de Maouries – Les Orchis de Pyren 2018 (HVE)
18 €

La preuve que l’union de la tradition et de la modernité peut donner naissance à des merveilles. La puissance, la complexité et la longueur caractéristiques de l’ancienne génération de Madiran, patinées et harmonisées avec la rondeur et la fraîcheur grâce à un élevage bien maîtrisé (en partie en cuve, en fûts neufs et en fûts de 2-3 vins) de raisins bien mûrs. La cuvée, issue d’une parcelle sexagénaire, n’est d’ailleurs élaborée que sur des millésimes solaires. Des fruits noirs, des épices douces, un léger toasté et des tanins soyeux donnent un vin profond, à carafer pour en profiter pleinement.
• Une côte de bœuf grillé.
Site internet

Clos de l’Église – Pur Sang 2018
21 €

Il porte bien son nom ce pur sang 100 % tannat d’Arnaud Vigneau-Pouquet, la cinquième génération de vignerons à la tête depuis déjà une vingtaine d’années de ce domaine de Crouseilles, aux confins de trois départements (Gers, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées). Un madiran à la fois traditionnel et moderne, épicé (poivre blanc), sur des fruits noirs et kirschés avec une belle matière, une puissance torréfiée et un boisé encore à fondre (élevage en barriques neuves 18 mois). Les tanins sont taillés pour la garde, au moins 5-10 ans, alors inutile de se précipiter.
• Un sauté de porc noir de Bigorre.
Site internet