Élaborés à base de cépages autochtones comme le poulsard ou le trousseau, ou en pinot noir comme les bourgognes voisins, les rouges jurassiens aux reflets rubis ou corail, souvent épicés et fruités, s’invitent aisément sur les tables conviviales des beaux jours… et dans Terre de vins n°65, actuellement en kiosques.

Domaine de la Tournelle
Trousseau des Corvées 2018
Arbois

Évelyne et Pascal Clairet, deux anciens techniciens agricoles, font partie des pionniers des vins nature depuis plus d’une quinzaine d’années avec l’obsession de faire des vins droits et élégants à partir de levures indigènes. Ce 100 % trousseau, issu d’un coteau pentu exposé plein sud, vendangé à la main et éraflé, n’a été ni collé ni filtré après un élevage d’un an en foudre. D’une belle énergie, il reste frais et épicé sur des arômes de graphite, de fruits noirs et de prunes et des tanins souples. Le nom de la cuvée fait référence aux corvées dues à Louis XIV, qui avait conquis la Province au XVIIe siècle. Pour un bœuf bourguignon ou une daube de sanglier.
18 €
39600 Arbois
03 84 66 25 76 – Site internet


Les Pieds sur terre
Les Trouillots 2018
Côtes du Jura Pinot noir

Le domaine Morel travaillait sans désherbant chimique depuis vingt ans mais restait en conventionnel. Quand Valentin a repris le vignoble en 2014 à la suite de son père, changement radical de pratiques : suppression des intrants, conversion en bio, vendanges intégrales, vinifications parcellaires, en levures indigènes et sans soufre. Pour affirmer ce virage à 180°, il change même de nom et d’étiquette pour rebaptiser le domaine Les Pieds sur terre. Ce pinot noir du nom du lieu-dit, provient d’une parcelle de vignes de quarante ans, plus fraîche sur les argiles du Lias. Un vin d’une délicate acidité sur des arômes de petits fruits rouges, cerises et groseilles. À carafer 1 h avant de s’attaquer à une entrecôte grillée sur pommes de terre sautées.
16 €
39800 Poligny
03 84 52 62 55 – Site internet