Un voyage hivernal entre pierres calcaires, boucles sinueuses de la rivière Lot et recherche de truffe noire ? C’est à Cahors que ça se passe. Avec une belle bande de vignerons, toujours en quête du meilleur et en bio. Une sélection extraite du Terre de vins n°63.

Domaine de Capelanel
Titouan 2016
22 €

Titouan, c’est le nom du fils de Sébastien Dauliac. Depuis deux ans, il a franchi le pas de la labellisation biologique officielle après des années de travail avec cette même philosophie sur ses 14 hectares. Ce malbec (il aime à le nommer « côt », pour faire honneur à la diversité de ce cépage) est tout en générosité et rondeur. C’est sûrement dû en partie à son élevage en amphores, qui n’enlève rien à son identité sidérolithique (sable, silice et argiles caractéristiques de Cahors) droite et franche, grain de cassis, épices douces, tanins fins délicats et soyeux en finale. Idéal avec une charcuterie de porc noir ou… un carré de chocolat noir fleur de sel.
46140 Luzech – 06 81 62 66 48

Domaine Croisille
La Pierre 2016
20 €

Chez la famille Croisille, la gamme n’offre que du bon. Pour cette cuvée La Pierre, le processus n’est pas banal, avec sa vinification en cuve de pierre calcaire commandée spécialement à un artisan de la région pour y loger une petite parcelle de malbec située à 300 mètres d’altitude. Le but de cette cuve monolithe ? « Élever le vin dans son berceau d’origine », explique Germain Croisille, c’est sa façon de faire honneur à ce calcaire des causses, caractéristique du Lot. Son allure, si minérale, très droite, sa fraîcheur explosive, l’intégrité totale du raisin en bouche : ce vin-là ne peut pas vous laisser indifférent.
46140 Luzech
05 65 30 53 88 – Site internet

Château Haut-Monplaisir
L’Envie 2016
14,50 €

Nouvelle page d’histoire pour ces 30 hectares situés en troisième terrasse de Cahors. Depuis le passage en bio de toutes les cuvées, en 2012, et le retour de leur fille Mathilde au bercail, Cathy et Daniel Fournié semblent bien lancés dans leur projet de transmission familiale. « Finesse et fraîcheur » sont leurs maîtres mots dès qu’il s’agit de vin, preuve en est cette Envie naturelle, entre gourmandise de fruits noirs croquants (cassis, mûre), tanins délicats, pointe d’épices en finale (cannelle, cacao) et la trame fraîche du bouquet jusqu’à la finale. Quelques années en bouteilles lui donnent toute polyvalence : les viandes lui siéront à merveille, mais il sera aussi bien accompagné par une poêlée de légumes racines ou une tartine de beurre à la truffe.
46700 Lacapelle-Cabanac
05 65 24 64 78 – Site internet

Château de Chambert
Le Grand Vin 2012
34 €

Cette bouteille est une parfaite initiation aux trois terroirs principaux de Chambert : calcaire, fer et argile. La pédagogie et la compréhension du terroir sont pour Philippe Lejeune, propriétaire de « la plus grande propriété en biodynamie de Cahors » (65 hectares), des principes fondamentaux. Depuis cet été, un nouveau bâtiment (2 millions d’euros de travaux), avec vue plongeante sur le vignoble, permet de proposer de nouvelles formules d’accueil. Toujours dans le but d’« une meilleure compréhension des vins de Chambert, de l’histoire des sols, de l’impact de la biodynamie dans l’ensemble du processus d’élaboration, de l’importance d’un bon stockage », explique le propriétaire. Donnez du temps à ce vin-là, qui a passé dix-huit mois en bois afin de parfaire la finesse de ses tanins, et vous goûterez puissance et délicatesse combinées. Divin avec un foie gras aux figues.
46700 Floressas
05 65 31 95 75 – Site internet