(photo Laurent Gotti)
(photo Laurent Gotti)

Le Clos de Tart, grand cru monopole de la Côte de Nuits, a été repris par l’homme d’affaire français François Pinault. Le montant de la transaction pourrait être de l’ordre de 250 millions d’euros. Un nouveau record !

Un grand cru de 7,5 hectares d’un seul tenant en Bourgogne, cela fait rêver et suscite des convoitises… Après bien des rumeurs c’est donc François Pinault qui rafle la mise. Le Clos de Tart, à Morey-Saint-Denis est considéré parmi les tout meilleurs terroirs en Bourgogne depuis des siècles. Il appartenait à la famille Mommessin depuis 1932 (suite à un achat aux enchères). Seulement trois lignées de propriétaires se sont succédé en neuf siècles.

En 1141, l’abbaye cistercienne Notre-Dame de Tart (près de Dijon) en prenait possession en lui donnant son nom au passage. A la révolution, le clos est acheté par Claude-Nicolas Marey. Il appartient alors à la dynastie Marey-Monge, à la tête de superbes terroirs en Côte de Nuits et Côte de Beaune.

A partir de 1996, sous l’impulsion de Sylvain Pitiot régisseur mandaté par la famille Mommessin, le Clos de Tart a connu un spectaculaire retour parmi les grands crus les plus prisés de Bourgogne. Observateurs et critiques ont salué ce retour en pleine lumière. Les prix ont suivi une ascension exponentielle (420 € prix TTC particulier). Jacques Devauges a succédé à Sylvain Pitiot en 2015 avec un passage en biodynamie en cours. La production est d’environ 25 000 bouteilles (une partie de la récolte est parfois repliée en premier cru).

Après Bonneau du Martray et le clos des Lambrays (voisin du Clos de Tart), c’est un nouveau joyau de la Bourgogne qui change de mains en quelques années.

La famille Pinault détient de prestigieuses propriétés viticoles dans différents vignobles dont notamment : Château Latour, 1er grand cru classé de Pauillac, le Domaine d’Eugénie en Bourgogne également (Vosne-Romanée), le domaine Eisele Vineyard, situé dans la Napa Valley et Château Grillet dans la vallée du Rhône.