Odilon de Varine dans la nouvelle oenothèque Gosset, clin d’oeil aux 33 années d’exercice de Jean-Pierre Mareigner. (Crédit photo Horizon Bleu.)
Odilon de Varine dans la nouvelle oenothèque Gosset, clin d’oeil aux 33 années d’exercice de Jean-Pierre Mareigner. (Crédit photo Horizon Bleu.)

A Épernay, 40 000 flacons Gosset reposent désormais dans la nouvelle œnothèque Jean-Pierre Mareigner. Une mémoire et un style choyés dans une cave de 160 m2.

Sous terre, à l’entrée, la plaque gravée au nom du chef de cave emblématique disparu en mai 2016. Au fond de cette nouvelle œnothèque, une sculpture rénovée de Bacchus. Elle veille aussi sur cette mémoire vive en bouteilles. Comme le souligne Jean-Pierre Cointreau, président, « rien n’est plus vivant qu’un souvenir ». Pendant 33 ans, Jean-Pierre Mareigner aura développé et imprimé le style Gosset, des cuvées haut de gamme dont il défendait la remarquable fraîcheur, l’attaque tonique et le travail essentiel sur la structure. Lundi 23 octobre, l’heure était au souvenir pour rappeler combien cet homme était talentueux, attachant et passionné, mais aussi au rassemblement puisque la maison Gosset avait convié les proches du chef de cave et les vignerons champenois qui livrent l’indispensable matière première : de beaux raisins.

Qualité et créativité

Régulièrement, Jean-Pierre Mareigner (photo ci-dessous) rappelait combien chaque millésime est différent et particulier, combien soigner l’approvisionnement est capital (200 livreurs chez Gosset, la 3e génération pour certains). Un travail de confiance qui ouvre des terroirs remarquables. Le chef de cave, qui avait le goût de l’enseignement et du partage, était également fier du label Entreprise du Patrimoine Vivant attribué à Gosset. Une marque de reconnaissance de l’Etat qui distingue des sociétés aux compétences artisanales et industrielles. Un savoir-faire qui concilie tradition et innovation, qui valorise le talent à l’export et mobilise toujours l’équipe actuelle.

La plus ancienne maison de vins de la Champagne (Aÿ, 1584) garde le cap de la qualité et de la créativité avec Odilon de Varine, chef de cave et directeur général adjoint, secondé depuis juin 2017 par Gabrielle Bouby (que Terre de Vins connaît bien également). Les objectifs restent l’assemblage du carré d’as fraîcheur, finesse, structure et créativité. Jean-Pierre Cointreau le confirme : « Nous continuerons de nous développer dans une croissance raisonnée, qui permet d’assumer la poursuite de la qualité, la quête de l’excellence. Et nous resterons fidèle à notre ADN, à ce qu’a développé Jean-Pierre Mareigner ».

Ci-dessous : le Champagne Gosset commercialise un million de bouteilles par an. Voici deux dernières cuvées phares, Grand Blanc de Noirs et Grand Blanc de Blancs.