Fruit de plusieurs années de développement, la D-Vine est une « sommelière à domicile » créée par une jeune entreprise nantaise, 10-Vins. Elle était présentée dans le cadre du Salon des vins de Loire, qui s’est achevé hier.

Toute ressemblance avec une célèbre marque de café en capsules, mondialement représentée par l’acteur américain George Clooney, est purement fortuite. Machine noire aux lignes élégantes, concept-store feutré récemment ouvert à Nantes, possibilité de commander en ligne des échantillons pour déguster des saveurs différentes… Cela vous rappelle quelque chose ? Sauf qu’il ne s’agit pas ici de café, mais de vin. Développée par une jeune entreprise nantaise, 10-Vins (qui s’est fait connaître par son concept de « vin au verre à la maison » et de « web dégustations » et compte déjà plus de 3500 clients), la D-Vine a demandé quatre années de recherche et développement avant d’aboutir. Elle était présentée dans le cadre du Salon des vins de Loire, qui s’est tenu du 2 au 4 février au Parc Expo d’Angers.

« Nous sommes partis du constat que pour beaucoup d’amateurs de vin, il était compliqué de servir un vin à la bonne température », explique l’un des quatre associés de 10-Vins, Thibaut Jarrousse. « Vin blanc servi trop frais, vin rouge trop chaud, ou l’inverse… Il est difficile de trouver la bonne température de service, d’autant qu’elle peut varier selon le profil du vin. C’est ainsi que nous avons eu l’idée d’une sommelière à domicile, qui vous sert le vin au verre et à parfaite température ».

Une dimension ludique

Le concept de la D-Vine est – en apparence – on ne peut plus simple : on introduit un flacon de 10 cl, choisi parmi une carte alignant à ce jour une vingtaine de références. La machine identifie le vin grâce à une puce disposée sur le flacon, et le rafraîchit ou l’aère (comme s’il avait été carafé trois heures) en une minute chrono, pour le servir dans un verre à parfaite température. L’effet est garanti, et bien que le processus soit encore un peu lent (il faut notamment purger la machine entre chaque utilisation pour que les vins ne se parasitent pas entre eux), son aspect ludique est indéniable : « nous voulons simplifier la vie des gens, mais aussi créer de la convivialité autour de cette expérience ».

L’équipe de D-Vine a élaboré une carte des vins sur mesure, mise en échantillons par la société Wine in Tube. Vingt-six références à ce jour, de la Loire à la Bourgogne, de Bordeaux au Languedoc, avec des prix allant de 2 € le flacon (bordeaux blanc) à 16 € (Château Beychevelle 2012). Les clients peuvent commander leurs vins, à l’unité ou en coffrets, sur le site de 10-Vins ou les acheter directement dans le concept-store, basé à Nantes. D’autres devraient suivre.

La D-Vine, qui a fait l’objet d’une opération de crowdfunding (voir ici), est actuellement disponible en pré-commande, au prix de 499 €. Sa livraison est prévue pour la fin du premier semestre 2015. Déjà plus de 130 personnes ont pré-commandé l’appareil.

M.D.