La première association de femmes vigneronnes est née en Champagne. Sous le nom Fa’Bulleuses, elle groupe 7 productrices. Laissez-nous vous faire les présentations.

En France, 32 500 femmes exercent une activité agricole mais seulement la moitié dirige une exploitation. Femme, maman, et agricultrice ou viticultrice… Longtemps ce triptyque fut impossible. Pourtant, les mœurs évoluent et des noms féminins font peu à peu leur place dans les vignobles.

Plusieurs régions ont déjà des associations dédiées : Femmes et Vins de Bourgogne, Vinifilles (Languedoc-Roussillon), Les diVINes d’Alsace, Femmes Vignes Rhône, Éléonores de Provence, Étoiles en Beaujolais. Et le Cercle Femmes de Vin fédère désormais au niveau national toutes ces associations régionales.

Manquait jusqu’à présent la Champagne. C’est désormais chose faite. En novembre 2014, la première association de vigneronnes champenoise est créée sous le nom : Les Fa’bulleuses. Elle rassemble 7 productrices qui depuis quelques années discutent, échangent, s’entraident.

Car si ces 7 vigneronnes revendiquent leur féminité sans féminisme, elles souhaitent avant tout à travers leur association fédérer les femmes de leur profession sous le signe de l’entraide. Convaincues que « l’union fait la force », elles se sont fixé différents axes parmi lesquels : transmettre la culture du vin par l’éducation ; favoriser les échanges d’informations techniques ou commerciales ; gagner en visibilité ; et… partager de bons moments !

Les Fa’Bulleuses comptent aujourd’hui :
– Claire Blin, issue d’une longue lignée de vignerons, Champagne Mary Sessile à Treslon,
– Hélène Beaugrand, Champagne Beaugrand à Montgueux, après avoir passé cinq ans à vinifier dans l’hémisphère sud
– Sophie Milesi, qui perpétue le savoir-faire sur l’exploitation familiale Champagne Guy Méa (Louvois),
– Mathilde Bonnevie, 4e génération de vignerons indépendants au Champagne Bonnevie Bocart à Billy-le-grand
– Laureen Baillette, viticultrice à Trois-Puits au Champagne Baillette-Prudhomme aux côtés de sa mère et sa soeur
– Florence Duchêne sur l’exploitation familiale à Cumières où cet ex globe-trotter apporte un souffle d’exotisme,
– Charlotte De Sousa, qui épaule ses parents sur le domaine d’Avize pour le commerce, les dégustations et les vinifications.

fabulleuses2