(Photo AFP)
(Photo AFP)

C’est l’heure des bilans dans le vignoble bordelais, et ils ne sont pas très positifs. Selon les premiers constats, ce sont près de 7100 hectares de vignes qui ont été frappés par les deux épisodes de grêle survenus les 21 et 26 mai 2018. 3400 hectares ont été touchés à près de 80%.

Les deux appellations les plus durement meurtries sont sans nul doute celle de Bourg et de Blaye qui comptent à elles deux 5500 hectares ravagés dont 3000 à plus de 80%. De nombreuses propriétés ont tout perdu.

Les vignobles de l’agglomération bordelaise ont été également endommagés, comme l’appellation de Pessac-Léognan où le plateau de Rochemorin. On dénombre de nombreuses propriétés atteintes, mais à des degrés divers. Carbonnieux aurait été grêlé à 20% comme une petite partie des Carmes Haut-Brion, uniquement sur « les parcelles que nous possédons à Martillac » explique le directeur général Guillaume Pouthier. « Par chance nous n’avons pas été impactés sur notre vignoble urbain », ajoute-t-il.

Autre son de cloche du côté de Smith Haut Lafitte où les dégâts sont importants. »On a été touché assez fortement, plus sur les blancs que sur les rouges », explique le directeur technique Fabien Teitgen. « Le vignoble est atteint à hauteur de 80%. On ne connait pas les conséquences pour l’instant et on ne va pas retailler, car nous avons encore des grappes. Nous allons laisser faire les choses », avoue-t-il fataliste devant la puissance, parfois dévastatrice, de Dame Nature.

La course de l’orage, du sud vers le nord, sillonnant au-dessus de Bordeaux, puis traversant l’estuaire de la Gironde à hauteur de Labarde, a fait des dégâts importants dans l’appellation Haut-Médoc également. « Tout le vignoble est touché » affirme Jean-Luc Zell, le directeur de Château d’Agassac, « mais la zone la plus impactée est celle vers l’est, près de l’Estuaire de la Gironde où le gradient d’impact est plus fort », ajoute-t-il. Avec près de 18 hectares grêlés il se focalise désormais sur le millésime 2019. « L’inquiétude est sur 2019, car les bois ont été endommagés et nous allons devoir tailler dès à présent pour avoir des bois sains pour l’année prochaine ».

Si le Château La Lagune, 3ème Grand Cru Classé, a également été percuté par l’orage, Château Cantemerle, 5ème Grand Cru Classé situé à quelques encablures , a lui aussi été fortement impacté. Sans connaitre toutefois l’ampleur des dégâts, le directeur général Philippe Dambrine explique, depuis Vinexpo Hong Kong, qu’il est « impossible de dire précisément le volume de perte car une partie non négligeable des mannes est encore en place et les pousses ne sont pas toutes brisées. Disons que la zone touchée par l’orage couvre environ 40 hectares sur les 92 hectares en production au domaine ».

Des intempéries qui ont fait de gros dégâts et qui risquent à nouveau de s’abattre sur le Bordelais. En effet, Météo France vient de publier un bulletin d’alerte aux orages : « dans le Sud-Ouest, ces orages débuteront sur l’Occitanie et gagneront lentement vers le nord et l’ouest, en s’accompagnant de fortes pluies. La nuit prochaine, les pluies orageuses persisteront sur un axe s’étirant des Hautes-Pyrénées à la Charente » explique Météo France.