Ce qui n’est pas nouveau avec les Beaujolais Nouveaux, c’est la ribambelle d’événements que leur arrivée occasionne, particulièrement dans leur région et capitale, Lyon.

Revue de détails des réjouissances lyonnaises et beaujolaises, qui démarrent le jeudi 16 novembre 2017 à 00h00, partout dans le monde (quel que soit le fuseau horaire).

A Lyon, place à la ripaille !

Fidèle à son troisième fleuve, Lyon devient effervescente le jour où il se met à couler à flot, et voit fleurir nombre d’événements où il est toujours question de ripaille et de cochonnaille : l’arrivée des Nouveaux est chaque année l’occasion de sceller à nouveau l’union de la gastronomie lyonnaise aux vins du Beaujolais.
Amis vegan et hydrophiles, il serait préférable d’organiser une contre-soirée à domicile à des fins de survie, ce jeudi 16 novembre 2017.
On démarre le tour de piste avec l’un des chantres du Beaujolais, comme du cochon, à la Cave du Café Terroir, où Jeff Têtedoie et ses acolytes Lemmy, Romane et Paul recevront notamment Paul-Henri Thillardon, nouvelle génération de vignerons beaujolais, produisant des vins biodynamiques dans lesquels il fait bon s’oublier, comme déguster finement sur les crus.
Pour l’accompagner, le saucisson pistaché rôti sera mis à l’honneur, ainsi que les terrines maison.

Jeudi 16 et vendredi 17 novembre
A partir de 18h, La Cave du Café Terroir, 5 rue Montcharmont, 69002 Lyon

Autre temple du Beaujolais, « Le Troisième Fleuve » (le revoilà), à Vaise, où l’on « cire les primeurs » de 16h à 19h30. Les vins de Louis-Clément David-Beaupère (gros coup de cœur à Millésime Bio sur ses crus mais aussi sur ses primeurs) seront à déguster, ainsi que ceux de Nicolas Chemarin, vigneron à Marchampt ; mais aussi Sélénée à Blacey, le Domaine Gaget à Morgon, Le Petit Max de Guy Breton sur la cuvée Fanchon, et le Beaujolais « Neuf » de Pierre-André Dumas (200 bouteilles réservées à trois restaurants du 9è arrondissement de Lyon), et vinifiée par Aurélie Dunernin.
Le principe : on goûte, c’est gratuit (si si !), et on cire sa bouteille sur place si on veut repartir avec.

Le Troisième Fleuve
23 grande Rue de Vaise, 69009 Lyon

Le Wee-Ann vous pose sans détour cette question simple : « tu goûtes ou tu savoures ? ». Vous avez 7h pour y répondre, jeudi 16 de 18h à 1h, et des saucissons briochés aux morilles avec poêlée de champignon et sauce au beaujolais, ou cocotte de ris de veau et pomme de terre grenaille pour vous donner de l’inspiration.
Nous ne saurions que trop vous conseiller de ne pas choisir, et de goûter comme de déguster, puisqu’au Wee Ann seront disponibles les vins du cultissime Foillard, du non moins cultissime Domaine des Nugues et du domaine Saint-Cyr.

Wee-Ann
7 rue de la Part-Dieu, 69003 Lyon

Si vous avez envie de prendre l’air pour faire passer les premières vapeurs, entamez une montée vers la colline de la Croix-Rousse, et rendez-vous au Substrat, restaurant qui annonce la couleur avec ses « Ripailles Nocturnes », jeudi 16 novembre de 22h30 à 1h30.

Restaurant Le Substrat
7 rue Pailleron, 69004 Lyon
Réservation conseillée : 04 78 29 14 93

Sans oublier, à l’heure du déjeuner (et/ou du dîner), la célébration made in « Les Vieilles Canailles », avec terrine au Morgon et une cuvée rien que pour les canailles réalisée par Romain Zordan (Domaine du Château de Grand Pré à Fleurie), ni de suivre la Fanfare « Les Velcros Brass Band » dans les rues du Vieux Lyon de 21h à minuit, de passer par l’Encart pour déguster le primeur de Richard Rottiers (Moulin-à-Vent) et du Domaine Bertrand à Charentay, ou enfin d’aller « déboucher les nouveaux » à la Table et Vins d’Ainay, pour y goûter le primeur de Claire et Fabien Chasselay ou de Marc Jambon, assortis d’un velouté de butternut, de saucisson chaud et de fondant au chocolat.

Les Vieilles Canailles
14 rue Saint-Jérôme, 69007 Lyon

L’Encart
30 rue du Plat, 69002 Lyon

Table et Vins d’Ainay
3 rue des Remparts d’Ainay, 69002 Lyon

En Beaujolais

Le cœur historique du vignoble étant situé à Beaujeu, la fête à ne pas manquer se situe naturellement ici. « Les Sarmentelles » ont lieu du 15 au 19 novembre 2017 : démarrage le mercredi par les intronisations puis le parcours de dégustation, suivis d’un repas puis d’un défilé aux flambeaux, et enfin d’une soirée jusqu’à l’aube après la mise en perce et le feu d’artifice.
Jeudi, place au brunch, vendredi, nouvelle soirée, samedi le choix est possible entre un repas dansant, la soirée « succès folies » et une balade en 2CV dans les vignes, et dimanche se réserve aux amateurs de 2CV et aux familles, avec repas et animations spéciales pour les enfants.
Plus d’informations : sarmentelles.com

Le marathon du Beaujolais nouveau réunit les sportifs comme les amateurs de vin, autour de 3 courses (un semi-marathon, une 13 km et une 5 km, by Color me Rad), pendant lesquelles le ravitaillement est autant possible en eau qu’en… vin. Et la coutume veut qu’il se court déguisé, au bon vouloir des participants !
Départ de Fleurie et arrivée à Villefranche-sur-Saône, avec une apothéose prévue pour la nuit du marathon, au Parcexpo de Villefranche, où 10 000 personnes sont attendue.
Plus d’informations : www.marathondubeaujolais.org

A Villefranche-sur-Saône, orientation viticole avec la mise en perce samedi 18 novembre à 18h30 sur le parvis de l’hôtel de ville, doublée d’un spectacle son et lumière, et/ou orientation culturelle avec la 13è édition du festival « Les Nouvelles Voix », au théâtre de Villefranche du 13 au 19 novembre, où vous pourrez écouter Juliette Armanet, Tessa, Agar Agar, Clara Luciani, Eddy de Pretto, Georgio et bien d’autres.

A Belleville, cela se passera au caveau avec une dégustation des primeurs et un repas dansant, ainsi qu’au théâtre de la Grenette avec un spectacle « oeno-lyrique » le 16 novembre 2017.

A Paris

Et pour les expatriés à Paris, c’est demain à partir de 19h au Point Ephémère que cela se passe pour les petits nouveaux, en compagnie de cinq vignerons beaujolais : Thierry Ledain, du Domaine de la Rochefolle ; Bruno Bererd du Domaine de la Madone (Le Perréon), Alexandre Chavanne, du Domaine des Coteaux d’or, Sylvain Flache à Villié Morgon, et Patrice Dumas à Agamy (soirée ouverte à tous).
Plus tôt dans la journée, les vignerons rendront visite rendront visite aux Bistrots Beaujolais de la capitale, et sillonneront les rues à bord d’un bus à impériale, accompagnés d’un groupe de musique, avec quatre arrêts prévus place du Palais Royal de 15h à 15h30, à l’Ile de la Cité de 15h50 à 16h20, place du Panthéon de 16h40 à 17h10, et enfin place de la Bastille de 17h30 à 18h.
A chaque halte, une animation photocall est prévue : les passants pourront se prendre en photo accompagnés de différents accessoires déclinés aux couleurs de la campagne, dont le visuel est signé cette année par Jean-Charles de Castelbajac, autour de l’accroche de la Belle Jolie et du Beau Jolais.

De nombreuses surprises à gagner lors de cette soirée, en jouant sur le site des Beaujolais Nouveaux.

Point Ephémère
200 quai de Valmy
75010 Paris