(Photos JM Brouard)
(Photos JM Brouard)

La firme américaine qui bouscule depuis quelques années la dégustation des bouteilles de vin grâce à son système révolutionnaire continue d’innover et lancera en octobre un tout nouveau modèle.

Le lancement de cette drôle de machine par Greg Lambrecht, un génial inventeur américain de 48 ans diplômé du MIT, avait fait grand bruit en 2013 aux Etats-Unis puis en France en 2014. Avec un principe simple : celui de pouvoir goûter le vin sans ouvrir la bouteille. Accueilli initialement avec circonspection par les professionnels de la filière, Coravin est désormais utilisé par les plus grands domaines de l’Hexagone et séduit toujours plus de particulier. « Désormais, 70% des achats de Coravin sont réalisés par des particuliers, ce n’était que 15% il y a 3 ans » explique Frédéric Lévy, le PDG de l’entreprise. L’outil semble rentré aujourd’hui dans les mœurs et l’on n’est plus surpris aujourd’hui de voir une aiguille transpercer le bouchon en injectant de l’argon, un gaz inerte. Ce dernier permet de conserver ensuite la bouteille à l’horizontale comme si de rien n’était (le trou formé étant rebouché lorsque l’aiguille ressort).

Le « model 11 » plus technologique

Le dernier né de la gamme, prochainement sur le marché, sera encore plus simple d’utilisation. Frédéric Lévy n’hésite pas à citer Apple ou Nespresso comme des modèles de simplicité d’utilisation. Et le résultat est à la hauteur des espérances. Il suffira de positionner le « model 11 » sur le bouchon. Lorsque la lumière verte s’allume, c’est qu’il est prêt à être utilisé. Plus besoin de vider l’air de l’aiguille par une pression sur un bouton. En basculant la bouteille, le vin se met à couler, toujours avec ce même principe, le gaz argon chassant l’air dans la bouteille au fur et à mesure que le vin s’écoule. Mais la grande nouveauté réside dans l’application qui y sera connectée. Elle permettra de savoir quand il sera nécessaire de changer la capsule de gaz (toujours au même tarif de 9€ pour une quinzaine de verres pleins versés). De même pour l’aiguille dont on connaîtra aussi le nombre d’utilisations. Une nouvelle option, disponible par simple pression sur le haut de l’appareil, permettra également de servir des doses dégustation automatiquement. Autant d’avancées qui semblent plus destinées, au moins dans un premier temps, à un public professionnel notamment de restaurateurs. Une évidence lorsque l’on connaît le prix de ce Coravin nouvelle génération : 999€… Mais rassurez-vous, les autres modèles restent bien sûr disponibles à des tarifs beaucoup moins élitistes (à partir de 199€). Une manière de consommer différemment le vin, en goûtant par exemple plusieurs bouteilles différentes dans une même soirée tout en les replaçant ensuite dans votre cave. Avec le plaisir de les retrouver quelques mois, voire quelques années plus tard.

www.coravin.fr