Les partenaires ont rallié Anvers pour accompagner cette présentation du concours à la presse.
Les partenaires ont rallié Anvers pour accompagner cette présentation du concours à la presse.

La capitale du diamant deviendra celle de la sommellerie en mars prochain. Un rendez-vous exceptionnel dont Terre de Vins sera l’un des partenaires.

Cinquante ans après le premier concours ASI du Meilleur sommelier du monde remporté par le Français Armand Melkonian, la Belgique se prépare depuis plus de deux ans à accueillir une nouvelle fois (*) la plus prestigieuse des épreuves. Et ce mardi 18 septembre, à moins de six mois de l’événement, l’affaire a pris une tournure très concrète avec une présentation des enjeux de la compétition, des ambitions des organisateurs et de l’engagement des partenaires.

Alors que les pays membres de l’Association de la Sommellerie Internationale ont encore quelques semaines pour sélectionner et inscrire leur représentant, les trois coups ont été donnés dans un bâtiment à l’architecture futuriste qui domine le port commercial de la ville flamande. En présence d’Andrès Rosberg, Michèle Chantôme et Philippe Faure-Brac, respectivement président, secrétaire générale et trésorier de l’ASI, William Wouters, président de la Gilde des sommeliers de Belgique, a évoqué avec humour et émotion le long travail préparatoire.

Car si les plus de soixante participants attendus s’entraînent au quotidien afin de défendre au mieux leurs chances, dans l’ombre une équipe de bénévoles œuvre en Belgique pour leur offrir les meilleurs conditions possibles durant la compétition. Et là, tout est affaire de moyens ! L’apport des partenaires au premier rang desquels figurent Les vins des côtes du Rhône et Austrian Wine est donc essentiel pour accueillir les délégations nationales et les médias qui vont suivre le concours disputé en trois temps.

Un concours aux multiples facettes

Dans ce contexte, Terre de Vins (représenté à Anvers par Rodolphe Wartel son directeur) et ses lecteurs occuperont une place privilégiée puisque notre titre a été choisi comme l’un des partenaires presse de l’événement.

Le concours constitue également une exceptionnelle vitrine promotionnelle. Pour exploiter cette facette, la France du vin s’est donc largement mobilisée à l’image de Gérard Bertrand, les vignobles Malartic, le domaine Clarence Dillon et la Famille Perrin qui ont rejoint un pool très international de soutiens où apparaissent des acteurs du monde viticole portugais, italiens et espagnols. Domaines et maisons qui accompagneront le concours avec des master-classes, dégustations et présentations lors des déjeuners et dîners prévus à Anvers du 10 au 15 mars prochain.

Enfin, le monde du diamant apportera aussi sa contribution avec, pour le vainqueur, une broche en forme de grappe sertie de diamants blancs et verts. Un modèle unique spécialement réalisée pour l’occasion par la maison Untold.

(*) A Bruxelles en 1983, après deux succès italiens, Jean-Luc Pouteau avait ramené le titre en France.

Ci-dessous : Rodolphe Wartel et William Wouters réunis par la même volonté de valoriser le métier de sommelier au travers du mondial 2019.